L’IS condamne la peine prononcée à l’encontre de Mikalai Statkevich à Minsk

27 Mai 2011

L’IS dénonce et condamne la décision du tribunal bélarussien de condamner Mikalai Statkevich, président du Parti social-démocrate du Bélarus (BSDP-NH) parti membre de l’IS et candidat présidentiel aux élections de décembre dernier, à six ans de prison, une condamnation qui survient après celle d’autres leaders et candidats présidentiels ces derniers jours. Mikalai Statkevich, après avoir été déjà détenu pendant plusieurs mois dans une prison du KGB à Minsk et accusé d’avoir provoqué des troubles pendant les manifestations publiques qui avaient eu lieu après les élections présidentielles du 19 décembre 2010, a souffert de restrictions permanentes concernant le contact avec sa famille, ses amis et ses représentants légaux, violant ainsi ses droits de l’homme, en particulier son droit à la défense et à un procès équitable.

L’Internationale Socialiste exprime également sa condamnation de l’incarcération d’autres candidats présidentiels de l’opposition qui ont été arrêtés dans les mêmes circonstances ainsi que sa solidarité avec eux. Il est totalement inacceptable de restreindre les manifestations politiques par la répression, ou de limiter les libertés du peuple bélarussien par l’intimidation ou des menaces de représailles administratives ou judiciaires. L’Internationale exprime une fois de plus son engagement ainsi que son plein soutien aux efforts que les forces politiques de l’opposition et la société bélarussienne continuent de faire pour la démocratie et la création de meilleures conditions de vie pour la population bélarussienne.

L’Internationale Socialiste, compte tenu des nouvelles récentes, souligne l’importance de solidarité et de mobilisation de la communauté internationale contre le régime d’Alexandre Lukashenko afin que toutes les forces politiques en Bélarus puissent s’exprimer librement et que leurs droits soient pleinement respectés.

L’Internationale Socialiste appelle à:

- la remise en liberté immédiate de Mikalai Statkevich ainsi que de tous les autres candidats, leaders et activistes politiques et de droits de l’homme incarcérés aujourd’hui dans la prison de Minsk;

- le plein respect des droits de l’homme, des libertés fondamentales et de tous les autres droits du peuple du Bélarus qui sont violés et non reconnus par le régime de Lukashenko;

- l’établissement immédiat d’une gouvernance démocratique, avec des garanties pour les droits démocratiques auxquels aspire le peuple bélarussien et qu’il revendique.
 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.