Takako Doi 1928 - 2014

L’Internationale Socialiste garde un souvenir vivace de Takako Doi, ancienne leader du Parti social-démocrate du Japon et ancienne présidente du Parti socialiste japonais, qui nous a quittés à l’âge de 85 ans.

Née à Kobe, Takako Doi a étudié le droit constitutionnel puis est devenue avocate, avant d’entrer en politique. En 1969, elle est élue à la Chambre des représentants comme membre du Parti socialiste japonais, siège qu’elle occupera jusqu’en 2003, cumulant douze mandats successifs. Elle devient alors la première femme politique à accéder à la présidence de la Chambre des représentants au Japon puis, en 1986, elle est élue présidente du Parti socialiste japonais, devenant la première femme à assumer cette charge dans l’histoire du pays. Mme Doi a longtemps été reconnue comme une figure emblématique de l’égalité homme-femme, faisant inlassablement campagne pour les droits des femmes et l’adoption de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) en 1985. Après une pause dans sa carrière politique, Takako Doi revient diriger le parti en 1996 avant de le rebaptiser Parti social-démocrate (SDP) du Japon.

Takako Doi a joué un rôle de premier plan dans de nombreuses activités de l’Internationale Socialiste, en particulier au Comité de l’IS pour l’Asie et le Pacifique qu’elle a coprésidé avec Helen Clark. Elle a également été nommée vice-présidente de l’IS entre 1999 et 2008. Sa mémoire restera vive pour son infatigable engagement en faveur de la justice sociale et sa foi dans les politiques progressistes, qui ont renforcé la social-démocratie au Japon sous ses années de présidence.