Jalal Talabani 1933 - 2017

L’Internationale Socialiste est profondément attristée par le décès de Jalal Talabani, une figure incontournable de l’histoire moderne iraquienne. Camarade et ami des plus respectés, Jalal Talabani, ancien Président iraquien, fondateur et secrétaire général du parti membre de l’IS, l’Union patriotique du Kurdistan, PUK, a servi dans les rangs de notre Internationale en tant que vice-président et, depuis le dernier Congrès de l’IS, en tant que président honoraire.

Dès sa jeunesse, M. Talabani a influencé avec ardeur ceux qui l’entourent, lui valant le surnom affectueux de « Mam » Jalal, ou « oncle » Jalal, parmi ses amis et ses proches kurdes, surnom par lequel il sera désormais largement connu. Tout au long de sa vie, M. Talabani a lutté sans relâche pour les droits et les libertés des Kurdes et a cherché à impliquer et à ouvrir le dialogue entre les différents groupes kurdes. Il a non seulement pris la tête de la résistance kurde sur les champs de bataille au nord de l’Iraq dans les années 1960, mais il a également entrepris des missions diplomatiques dans tout le Moyen-Orient et en Europe en vue de renforcer la cause du peuple Kurde contre les discriminations et la tyrannie.

Le 22 mai 1975, après l’échec d’un accord d’autonomie, Jalal Talabani a fondé le PUK avec un groupe d’éminentes personnalités kurdes. Au cours des années qui ont suivi, le PUK n’a jamais relâché ses efforts pour réaffirmer ses visions et objectifs pour la région. Après l’effroyable massacre des Kurdes en 1991 par le régime dictatorial de Saddam Hussein, M. Talabani s’est fait le porte-parole de la dénonciation des massacres et a demandé le soutien et l’implication de la communauté internationale, ce qui a finalement permis d’établir une zone d’exclusion aérienne sur le nord de l’Iraq afin de protéger les Kurdes. Le gouvernement régional du Kurdistan a finalement vu le jour en 1992.

Jalal Talabani a coopéré avec la campagne militaire internationale pour renverser le régime de Saddam Hussein en 2003 et a joué un rôle majeur en tant que membre du Conseil de gouvernement iraquien dans les négociations pour une constitution intérimaire iraquienne et la Loi administrative transitoire. Élu Président de la République d’Iraq le 6 avril 2005, il sera le premier Président non-arabe du pays, et le premier élu sous la nouvelle constitution. Il briguera son second mandat le 22 avril 2006, et restera à la tête du pays jusqu’en 2014.

En 2012, Jalal Talabani a été victime d’un AVC et sa santé a décliné. Il est malheureusement décédé le 3 octobre 2017.

Jalal Talabani était un camarade actif et très respecté au sein de l’Internationale Socialiste, qui a participé à bon nombre de ses réunions et activités au fil des ans. Il sera profondément regretté et restera longuement gravé dans les mémoires pour son engagement inébranlable tout au long de sa vie pour son peuple, pour leur lutte, pour leur unité, et pour son humanité qui lui a permis de rassembler les peuples dans le dialogue et la paix.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.