Ibrahim Boubacar Keïta 1945 - 2022

29 Janvier 1945 – 16 Janvier 2022

Ibrahim Boubacar Keïta  1945 - 2022

L’Internationale Socialiste est profondément attristée d’apprendre le décès d’Ibrahim Boubacar Keïta, ancien Président du Mali, ancien Premier ministre, ancien leader du parti membre de l’IS, le Rassemblement pour le Mali, RPM, ancien leader de l’Alliance pour la démocratie au Mali, ADEMA-PASJ, et ancien vice-président de notre Internationale.

Ibrahim Boubacar Keïta, bien connu sous ses initiales IBK, s'est consacré à travailler pour le peuple malien tout au long de sa vie. Il a fréquenté des établissements secondaires à Paris et à Bamako, puis a suivi des études à l’Université de Dakar et à l’Université Panthéon-Sorbonne ainsi qu’à l’Institut d’Histoire des Relations Internationales Contemporaines, IHRIC, à Paris. Il décrochera ensuite un diplôme de troisième cycle en histoire, et en politique et relations internationales.

Avant de se lancer en politique, M. Keïta a travaillé dans des programmes de développement et a créé l’un des premiers projets d’aide de l’Union européenne au Mali dans les années 1980. Il a été le conseiller technique principal du Fonds européen de développement puis a été nommé directeur de Terre des hommes pour le Mali, le Burkina Faso et le Niger.

Ibrahim Boubacar Keïta s’est investi dans la création de l’Alliance pour la démocratie au Mali – Parti africain pour la solidarité et la justice, ADEMA-PASJ, en 1990, puis il a été élu son Secrétaire aux relations africaines et internationales lors de son congrès en 1991. Il a été nommé directeur adjoint de la campagne présidentielle d’Alpha Oumar Konaré avant de devenir son conseiller diplomatique principal et son porte-parole en juin 1992, à l’accession de M. Konaré à la présidence du pays. Plus tard cette année-là, M. Konaré le nommera ambassadeur du Mali auprès de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Burkina Faso et du Niger.

En novembre 1993, il devient ministre des Affaires étrangères, des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine. Le 4 février 1994, le président Konaré nomme M. Keïta Premier ministre, un rôle qu’il occupera jusqu’en 2000, après le renouvellement de son mandat par le président Konaré en 1997. Ibrahim Boubacar Keïta a en outre présidé l’ADEMA-PASJ entre 1994 et juin 2000, date après laquelle il portera création d’un nouveau parti qu’il dirigera, le Rassemblement pour le Mali, RPM.

En 2002, M. Keïta se présente à la présidentielle du Mali, sans succès, mais accède à la présidence de l’Assemblée nationale après les législatives de 2002. En octobre 2004, il devient président du Comité exécutif de l’Union parlementaire africaine.

Il se représente aux élections présidentielles maliennes en 2007 et arrive en seconde position. Pendant ces années, Ibrahim Boubacar Keïta ne cessera jamais ses activités politiques en étant notamment membre du parlement panafricain, membre de la Commission des affaires étrangères, des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine de l’Assemblée nationale entre 2007 et 2008, et membre du Parlement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest.

En 2013, après avoir remporté les deux tours des élections, Ibrahim Boubacar Keïta est investi président du Mali le 4 septembre. Il sera réélu pour un second mandat en 2018.

En août 2020, le gouvernement d’Ibrahim Boubacar Keïta est victime d’un coup d’État et il se retrouve retenu de force avec d’autres. Craignant la perte de vies humaines, le président Keïta démissionne et dissout le parlement et son gouvernement en déclarant : « je souhaite qu’aucun sang ne soit versé pour mon maintien aux affaires ». L’Internationale Socialiste s’est fermement exprimée contre ce coup d’État et a vivement condamné le coup d’État qui s’ensuivit en mai 2021. L’IS appelle toujours au rétablissement immédiat de l’ordre constitutionnel et à la tenue d’élections au Mali.

Tout au long de sa présidence, M. Keïta a œuvré sans relâche pour le renforcement de la démocratie et la recherche de la paix et de la stabilité au Mali. Sa détermination a été sans faille pour défendre le dialogue national et la réconciliation avec les partis à travers le pays tout en orchestrant les efforts de lutte contre les insurgés et les terroristes.

Ibrahim Boubacar Keïta a été un membre actif et très respecté de l’Internationale Socialiste. Il a été élu vice-président de l’IS en 1999 et a accueilli et participé aux réunions du Comité Afrique de l’IS et d’autres réunions de l’organisation.

Ibrahim Boubacar Keïta a été une pierre angulaire des progrès de la social-démocratie et de nos principes partagés au Mali et au-delà. Il demeurera une personnalité centrale de l’histoire politique du pays pour les générations à venir.

L’Internationale Socialiste adresse ses plus sincères condoléances à sa famille, aux membres de son parti et à l’ensemble des démocrates au Mali qui, à son image, se retrouvent aujourd’hui à l’avant-poste de la lutte pour le retour de la démocratie dans leur pays. Il restera longtemps dans la mémoire de notre famille mondiale de l’Internationale Socialiste comme un véritable ami et camarade, et sa disparition nous afflige tous et toutes.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.