Alan García 1949-2019

Alan García 1949-2019

L’Internationale Socialiste regrette profondément le décès d’Alan García Pérez, ancien président du Pérou et ancien leader du Parti Aprista péruvien, APRA, qui s’est malheureusement ôté la vie le 17 avril 2019.

Alan García est né en politique à une période où son père était persécuté et emprisonné pour avoir été membre du parti APRA. Il n’a pas connu son père avant l’âge de cinq ans, à sa libération de prison. Sa mère était également active dans le parti est a fondé l’APRA à Camaná, dans la province d’Arequipa. En grandissant, Alan García s’est régulièrement rendu aux réunions du parti avec son père, apprenant à parler en public et rencontrant d’importantes personnalités du parti. Il devient membre du groupe de la jeunesse d’APRA puis étudie le droit à Lima avant de poursuivre ses études à Madrid et à Paris.

En 1978, à la demande de Víctor Raúl Haya de la Torre, M. García revient au Pérou pour se présenter à l’Assemblée constituante, et est élu membre du Congrès en 1980. Après avoir été nommé secrétaire général du parti en 1982, il est élu candidat présidentiel du parti pour les élections générales de 1985. Il remporte le premier tour des élections présidentielles le 14 avril 1985, avec 45 % des voix. M. García devait se présenter au second tour aux côtés d’Alfonso Barrantes, mais ce dernier a retiré sa candidature, permettant à Alan García d’accéder à la présidence du pays. À son investiture le 28 juillet 1985, alors âgé de 36 ans, il devient le plus jeune président de la région et permet à l’APRA d’accéder au pouvoir au Pérou pour la première fois de l’histoire du parti.

En 1992, Alan García est forcé à l’exil après le coup d’État d’Alberto Fujimori. Il se rend en Colombie puis en France, sans possibilité de revenir dans son pays pendant près de neuf ans. Après le départ de M. Fujimori en 2001, Alan García revient au Pérou, déterminé à faire la différence. Il est élu président du parti APRA en 2004, poste qu’il occupe jusqu’en 2016. Il accède de nouveau à la présidence du Pérou en avril 2006, remportant 53 % des voix, et demeure à la tête du pays jusqu’en juillet 2011.

L’Internationale adresse toute sa sympathie à la famille et aux proches d’Alan García en cette triste période de deuil, ainsi qu’au parti APRA, un membre actif de longue date de l’Internationale Socialiste.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.