Yémen: solidarité avec les démocrates

14 février 2011

L’Internationale Socialiste réaffirme sa solidarité avec les forces progressistes et démocratiques au Yémen, parmi lesquels le Parti socialiste du Yémen (YSP), membre de l’IS, à la suite du renouvellement des protestations contre le régime du président Ali Abdullah Saleh appelant à un véritable changement, menant vers une société plus démocratique et ouverte.

Lors de son Conseil à Paris le 15 et 16 novembre 2010, l’IS a appelé à la continuation d’un processus de dialogue entre les autorités et les partis en opposition et l’accord récent de reprendre ces pourparlers, qui avaient été suspendus depuis octobre, doit être accueilli avec précaution. Toutefois, les actions violentes de la police antiémeute et des forces de sécurité en dispersant les protestations légitimes et pacifiques au Yémen sont déplorables et exposent un manque clair de cohérence entre les mots et promesses de ceux au pouvoir et les actes de ceux qui agissent en leur nom. Dans ce contexte et au vu des promesses précédentes non tenues, la déclaration du président Saleh qu’il démissionnerait à la fin de son mandat présidentiel en 2013, 35 ans après avoir accédé au pouvoir, ne va pas suffisamment loin et ne répond pas aux préoccupations justifiées de beaucoup de Yéménites. Comme noté par Yassin Noman, leader du YSP « jusqu’à présent nous n’avons entendu que des mots, mais nous attendons des actes, nous attendons que [président Saleh] tienne ses promesses ».

Les manifestations ses derniers jours et semaines à travers le Yémen ont montré un fort désir de réformes radicales du système politique au Yémen et la responsabilité revient à ceux actuellement au pouvoir d’assurer que la voix du peuple yéménite soit entendue. Cette réforme politique doit également être accompagnée par un plus grand respect des droits de l’homme au Yémen, où brutalités, torture, emprisonnement et rapts des partisans de l’opposition, activistes des droits de l’homme et autres protestataires sont une chose ordinaire.