Le mouvement social-démocrate mondial réclame la libération de Roberto Marrero au Venezuela

22 mars 2019

Roberto Marrero lors du dernier Congrès de l'Internationale Socialiste tenu à Carthagène, en ColombieRoberto Marrero lors du dernier Congrès de l'Internationale Socialiste tenu à Carthagène, en Colombie

Le 21 mars à deux heures du matin, la police et les services de renseignements du régime vénézuélien ont fait irruption de manière violente au domicile de Roberto Marrero à Caracas et l'ont emmené de force. Marrero, du parti membre de l'Internationale Socialiste, Voluntad Popular, dirige le bureau du président de l'Assemblée nationale, Juan Guaidó, reconnu comme président par intérim du Venezuela par un grand nombre de pays à travers le monde. Selon le député Sergio Vergara, membre de l'Assemblée nationale du Venezuela et voisin de Marrero, les agents ont laissé dans la maison de Marrero deux mitraillettes et une grenade. Ils l'ont ensuite accusé d'être un terroriste.

Il est essentiel que la communauté internationale réagisse énergiquement à cette agression, à cette détention, et aux fausses accusations du régime de Maduro contre le plus proche collaborateur de Juan Guaidó, exigeant sa libération immédiate.

Ci-dessus, Roberto Marrero lors du dernier Congrès de l'Internationale Socialiste tenu à Carthagène, en Colombie.

 

Couverture de presse

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.