Déclaration sur la Tunisie

13 janvier 2011

Les développements en Tunisie, où des manifestations publiques continues sont violemment réprimées causant de nombreux morts, sont un sujet de grande préoccupation pour l’Internationale Socialiste.

La crise qui a pris son début dans la ville de Sidi-Bouzid, où Mohamed Bouazizi s’est immolé après la confiscation de son stand de légumes, s’est propagée à travers le pays, s’appuyant sur les frustrations d’une large partie de la population souffrant du chômage, des prix alimentaires élevés, d’un sentiment d’impuissance et d’un écart croissant entre les riches et les pauvres dans le cadre d’une marginalisation sociale et politique et d’exclusion.

La situation en Tunisie doit être redressée en urgence, commençant par la fin de la violence contre les manifestants, la libération de tous les détenus et l’ouverture immédiate de la voie au changement, garantissant la participation politique de tous les citoyens pour les lier aux institutions d’un Etat qui doit être ouvert, démocratique et moderne.

L’IS fait appel au gouvernement tunisien d’agir immédiatement pour répondre de manière constructive et positive aux exigences du peuple dans les rues pour les libertés, les opportunités et d'être maître de leur destin, ainsi que de saisir ce moment pour établir les bases d’une société plus inclusive et juste pour tous les Tunisiens.

L’Internationale Socialiste se tient prête à collaborer avec toutes les forces politiques et sociales en Tunisie dans cet effort.

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.