Déclaration de l’IS relative à la nouvelle coalition gouvernementale en Israël

15 Mai 2020

L’Internationale Socialiste (IS) a été à l’avant-poste de nombreux efforts de résolution des conflits dans le monde, avec pour engagement sous-jacent la conduite d’échanges ouverts et honnêtes et la recherche de la paix dans le respect d’une idéologie commune et en tant que famille politique. Ceci n’a jamais été aussi vrai qu’au Moyen-Orient où, aux côtés de ses partis membres du monde entier, l’IS plaide continuellement en faveur d’une solution des deux États pour parvenir à la paix.

L’IS a rassemblé les représentants des deux camps autour d’un engagement commun à la résolution juste et pérenne du conflit pour parvenir à la paix, la sécurité, la stabilité et la prospérité en Israël et en Palestine en tant qu’États souverains indépendants. Parmi ces représentants figuraient les hommes d’État Yitzhak Rabin et Shimon Peres qui, en tant que responsables du Parti travailliste israélien, se sont engagés à dialoguer avec, et à impliquer leurs homologues palestiniens dans la famille politique commune de l’IS, mais également, en tant que Premier ministre israélien, à rechercher la paix avec les Palestiniens.

L’engagement des partis membres de l’IS en Israël et en Palestine au processus de paix et à la solution des deux États, au dialogue et à la recherche du consensus a eu une forte incidence sur la cause de la paix au Moyen-Orient. La position de l’IS sur la question palestinienne est le fruit de discussions sérieuses, approfondies et animées, entreprises de bonne foi par les représentants de l’ensemble de ses partis membres dans le cadre des réunions de l’IS, et ne pouvant en aucun cas être annulées unilatéralement par un quelconque parti membre.

L’IS a exprimé en de nombreuses occasions son rejet ferme de l’expansion des colonies illégales israéliennes et a appelé la communauté internationale à respecter collectivement ses responsabilités au titre du droit international en mettant un terme à l’occupation des territoires palestiniens et à toute entrave imposée au peuple palestinien à l’exercice de son droit à l’autodétermination. Le Premier ministre Netanyahu prévoit d’accroître les colonies et d’annexer de vastes pans de territoires palestiniens occupés et de la vallée du Jourdain dans une tentative d’enterrer définitivement tout espoir d’un État palestinien indépendant selon ses frontières de 1967. Cette politique vient également ébranler la position de l’État d’Israël et la perspective d’un avenir de paix et de stabilité pour ses citoyens.

La décision du Parti travailliste israélien de rejoindre un gouvernement qui tente d’agir de la sorte est contraire aux principes de l’IS exigeant de ses membres le soutien des actions internationales en faveur de la paix, de la tolérance, du dialogue, de la compréhension et de la coopération entre les peuples. L’IS déplore profondément qu’un parti riche d’une longue histoire au sein de la famille mondiale des partis socialistes, sociaux-démocrates et travaillistes choisisse d’emprunter une voie qui contredit ses valeurs et positions fondamentales et porte atteinte aux perspectives de paix au Moyen-Orient.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.