L’IS déplore l’assaut contre la démocratie aux États-Unis

8 Janvier 2021

L’Internationale Socialiste, l’organisation mondiale des partis sociodémocrates, travaillistes et socialistes démocratiques, déplore vivement les attaques systématiques du président Donald Trump et de ses alliés contre la démocratie depuis sa défaite aux élections présidentielles de novembre dernier, dont le point d’orgue a été l’attaque condamnable contre le Capitole mercredi 6 janvier par les partisans du président sortant. Ces événements choquants n’ont pas leur place en démocratie et ont malheureusement causé la mort d’au moins cinq personnes, dont un policier décédé des suites de ses blessures dans l’exercice de ses fonctions.

Le fait que cette foule ait été directement encouragée par le président à prendre d’assaut la législature américaine, alors que le Congrès était réuni en session commune pour confirmer l’élection de son opposant aux dernières élections présidentielles, Joe Biden, est à la fois stupéfiant, inédit et honteux. La provocation directe de Trump, reprise par un certain nombre de membres influents du parti républicain, et précédant les événements houleux au Capitole, est l’aboutissement de deux mois où toutes les occasions ont été saisies pour tenter de remettre en question la validité des élections libres et justes qui ont donné une large victoire au président élu Biden. Il a été cependant maintes fois prouvé que les diverses allégations et théories du complot ciblant le processus électoral n’ont aucun mérite ni aucune base légale. Pourtant, cela n’a pas empêché le président et d’autres de choisir de mentir, de déformer la vérité et de saboter la démocratie pour se maintenir au pouvoir.

Au cours des quatre dernières années, le président Trump n’a cessé de prouver son inaptitude à diriger. Ce type de comportement était déjà connu avant son élection en 2016, quand il utilisait ses réunions de campagne pour propager la discorde et attiser la violence. Son mandat présidentiel n’a fait que raviver et renforcer les factions d’extrême droite et suprémacistes blanches de la société américaine, en refusant de condamner la violence et le racisme et en soutenant nombre de leurs buts et objectifs. Le danger des rhétoriques incendiaires et les conséquences de l’incitation à la violence et à la haine ont clairement pris corps lors des événements du 6 janvier. Certaines des images les plus troublantes qui en ressortent montrent les symboles racistes brandis en triomphe, à l’instar du drapeau confédéré déployé dans l’enceinte du Capitole et des violentes attaques contre les médias, continuellement calomniés par le président sortant. Le président élu Biden a qualifié avec justesse les personnes impliquées de terroristes domestiques, elles doivent être identifiées et poursuivies avec toute la rigueur de la loi.

L’Internationale Socialiste est fière de son histoire au service et en défense de la démocratie où qu’elle se retrouve menacée dans le monde, et les événements de ces derniers mois sont un rappel brutal que les droits démocratiques durement acquis ne doivent jamais être tenus pour acquis. Même après le départ du président Trump de la Maison-Blanche, les dégâts causés à la démocratie américaine prendront du temps et demanderont des efforts pour être résorbés. Nous adressons tous nos vœux de réussite à la nouvelle administration dans ses travaux de réparation des dommages causés par son prédécesseur et nous sommes confiants que le président élu Biden dirigera dans l’intérêt de tous les Américains, renforcera le multilatéralisme et sera une force positive pour les États-Unis et le reste du monde.

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.