L’IS dénonce la condamnation du chef de l’opposition en Gambie

22 juillet 2016

L’Internationale Socialiste dénonce et condamne fermement la peine de 3 ans d’emprisonnement prononcée contre Ousainou Darboe, chef de l’opposition du Parti démocratique unifié (United Democratic Party, UDP) de Gambie, un parti membre de l’IS, et 18 autres membres et sympathisants du parti, placés en détention arbitraire depuis le 16 avril 2016 après une manifestation pacifique.

L’IS déplore profondément ce simulacre de justice et demande qu’ils soient immédiatement relâchés. Nous lançons également un appel à la communauté internationale d’unir ses forces pour dénoncer les actions du régime dictatorial de Yahya Jammeh et demander la fin des violations constantes des droits de l’homme dans ce pays, des sévices et des assassinats de détenus, à l’instar du Secrétaire de l’UDP Ebrima Solo Sandeng ce dernier mois d’avril, du non-respect persistant de la liberté d’expression et du harcèlement des membres de l’opposition par le régime au pouvoir.

L’Internationale Socialiste manifeste à nouveau toute sa solidarité à Ousainou Darboe et à ses coaccusés, à l’UDP, ainsi qu’à toutes les forces démocratiques de Gambie luttant pour défendre l’ensemble de leurs droits et libertés et se déclare déterminée à rester attentive à la situation du pays à l’approche des élections présidentielles, prévues pour décembre 2016. L’IS réitère son appel à la communauté internationale et aux institutions régionales et internationales, en particulier l’Union africaine et les Nations Unies, de prendre des mesures urgentes à cet égard.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.