L’IS condamne les attaques terroristes à Ouagadougou

03 mars 2018

L’Internationale Socialiste condamne sans réserve les attaques terroristes perpétrées à Ouagadougou le 2 mars dernier contre l’état-major des armées burkinabé et l’ambassade de France. Ces actes barbares, qui ont coûté la vie à des dizaines de personnes, n’ébranleront en aucun cas la détermination de ceux qui œuvrent sans relâche pour libérer le Burkina Faso et la région du Sahel de la menace de la violence et de la terreur.

Le Burkina Faso a subi de multiples attaques terroristes au cours des dernières années, et l’IS exprime sa profonde solidarité avec le peuple burkinabé et son parti membre dans ce pays, le MPP, alors qu’ils se relèvent de ce dernier incident meurtrier. Le terrorisme détruit des vies, porte atteinte au bien-être de tous les citoyens touchés et représente un obstacle majeur au développement économique et social.

La menace terroriste ne se limite pas au Burkina Faso, et l’IS offre son soutien inconditionnel aux efforts du Président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré et de son gouvernement pour combattre les terroristes insurgés dans toute la région du Sahel, en coopération avec d’autres membres du groupe opérationnel du G5 Sahel. Toute tentative de déstabilisation de la coopération régionale contre la menace terroriste actuelle doit se heurter à une détermination renouvelée et à une volonté renforcée.

Les leaders du groupe opérationnel du G5 Sahel ont récemment réclamé plus de financement de la part de la communauté internationale pour leurs initiatives conjointes, d’autant plus pertinentes à la lumière des tragiques événements qui se sont déroulés à Ouagadougou. L’IS réitère les appels lancés aux partenaires internationaux par son Présidium en septembre 2017 à offrir leur soutien plein et entier à cet organisme, dont la mission est vitale pour la sécurité de la région.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.