L’IS au COP15 à Copenhague : réaffirmer les priorités social-démocrates

7-8 Décembre 2009

L’IS au COP15 à Copenhague : réaffirmer les priorités social-démocrates

 A l’occasion de la Conférence des Nations unies sur les Changements climatiques, à Copenhague, les 7-18 décembre, l’Internationale socialiste a organisé des échanges de vues et des discussions auxquels des délégués, ministres, et des Chefs d’Etats et de Gouvernements présents à Copenhague ont pris part.

Ces activités qui ont eu pour but de réaffirmer les priorités social-démocrates et les perspectives sur les questions clés de l’ordre du jour de la Conférence, ont inclus des réunions, des conférences de presse, des discussions avec des représentants de la société civile et d’autres échanges de vues avec plusieurs des délégués présents.

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue au Centre Bella, le lieu du COP15, le 16 décembre, sous le titre “D’une Economie à Haute Teneur en Carbone vers une Société à Faible teneur en Carbone : une perspective globale des leaders progressistes”, le Premier ministre de Grèce, George Papandreou, Président de l’Internationale socialiste, l’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU sur le Changement climatique et ancien Président du Chili, Ricardo Lagos, le ministre d’Etat belge Elio di Rupo et le Secrétaire général de l’IS Luis Ayala, ont souligné les conclusions et propositions mises en avant dans le rapport de la Commission pour une Société mondiale durable et ont insisté sur le besoin pour la Conférence d’atteindre un accord substantiel sur les questions principales des réductions d’émissions par les pays développés, les engagements sur les réductions par les pays en développement et les économies émergentes, une assistance financière suffisante pour les pays les plus vulnérables et en développement, une cible d’un maximum de 2 degrés Celsius de hausse en température, et le besoin d’avancer vers un accord juridiquement contraignant.

Pendant la Conférence de l’ONU, une réunion avec des délégués, parmi lesquels on comptait des ministres de l’Environnement de différentes régions du monde et d’autres ministres, s’est tenue au même endroit, lors de laquelle des opinions partagées par les membres de l’Internationale sur les débats de la Conférence et les négociations en cours, ainsi que sur les résultats attendus, ont été avancées.

S’adressant à la séance plénière du COP15, le Premier ministre Papandreou, après avoir fait part des inquiétudes et vues du peuple de Grèce et de son gouvernement sur les questions en discussions, a aussi transmis à l’assemblée les propositions principales de l’Internationale socialiste sur le Changement climatique.

Dans le contexte de la Conférence, de nombreuses autres discussions avec des leaders et membres de l’Internationale ont eu lieu, y compris des réunions avec la société civile, dont une réunion du Président de l’IS et du Secrétaire général avec le responsable de Greenpeace International.

Au-delà de Copenhague, l’Internationale socialiste demeure résolu à accomplir les objectifs qu’elle a établi pour faire face à ce défi global fondamental pour l’humanité et, en accord avec ses décisions précédentes, continuera, au travers de sa Commission et de l’engagement de tous, à n’épargner aucun effort dans cette entreprise.

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.