Le Niger élit Bazoum à la présidence

24 février 2021

Le Niger élit Bazoum à la présidence

L'Internationale Socialiste félicite chaleureusement Mohamed Bazoum, le candidat du parti membre de l'IS, le PNDS, pour sa victoire convaincante au deuxième tour de l'élection présidentielle qui s'est tenue au Niger dimanche 21 février dernier. Comme annoncé hier soir par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Bazoum a obtenu 55,75% des voix tandis que son adversaire Mahamane Ousmane a obtenu 44,25%. La Cour constitutionnelle devrait maintenant confirmer le résultat dans les prochains jours.

Pour la première fois dans l'histoire du pays, il y aura une transition de pouvoir entre des dirigeants démocratiquement élus, du président Mahamadou Issoufou à Mohamed Bazoum. L'Internationale Socialiste est particulièrement fière de cette réalisation historique qui représente une étape majeure dans le processus de renforcement de la démocratie au Niger et dans la région. Ce jalon dans la vie démocratique du pays exige que tous les partis, candidats et citoyens nigériens respectent le résultat final de l'élection et s'abstiennent de toute action qui pourrait mettre en péril le processus démocratique.

L'un des défis majeurs pour le nouveau président est la sécurité du Niger, qui a beaucoup souffert ces dernières années du fléau du terrorisme et des conflits armés dans la région élargie du Sahel, avec une inquiétude particulière pour la situation qui prévaut dans la région de Tillaberi, au sud-ouest du pays. L’instabilité et la violence ont malheureusement eu des répercussions directes sur le scrutin lui-même, emportant la vie d’au moins huit employés électoraux, dont sept ont été tués lorsque leur véhicule a percuté une mine terrestre à Tillaberi.

Ces étapes cruciales pour la la démocratie au Niger n’auraient pas pu être franchies sans les efforts et l'engagement personnel du président sortant Mahamadou Issoufou. Son rôle dans la re-démocratisation du Niger sera son héritage durable à son peuple, à son continent et à notre famille politique globale.  

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.