Mikalai Statkevich - condamnation imminente en Belarus

9 décembre 2021

Le 14 décembre prochain, la condamnation de Mikalai Statkevich, président de Narodnaya Hramada, le parti membre de l’IS au Belarus, entrera en vigueur après un procès à huis clos instruit dans la prison Homiel où il est incarcéré. Lors de ce procès fantoche, M. Statkevich n’a eu accès à aucune défense ni représentation juridique, et au cours de ses 560 jours de détention, il s’est vu refuser tout contact avec ses proches, preuve de la détermination du régime illégitime d’Alexandre Lukashenko de supprimer toutes les forces démocratiques du pays.

La lutte pour la défense des droits humains et politiques des Bélarusses connaîtra un nouveau jour sombre avec la condamnation de Mikalai Statkevich. Figure centrale pendant des années de l’opposition démocratique à la dictature de Lukashenko, M. Statkevich a œuvré sans relâche, risquant sa propre liberté, pour l’avènement d’un changement et de la démocratie au Belarus. Il a en outre activement participé aux activités de l’Internationale Socialiste en tant que coprésident actuel du Comité de l’IS pour la CEI, le Caucase et la mer Noire.

D’autres membres de Narodnaya Hramada ont également été arrêtés et condamnés sans procès équitable, parmi lesquels figurent le secrétaire général du parti, Sergei Sparish, condamné à 6 ans de prison et le militant Andrei Khrenkov, condamné à 5 ans d’emprisonnement. Tous deux sont détenus depuis bien plus d’un an. L’Internationale Socialiste réitère sa ferme condamnation des détentions pour des raisons politiques et du procès de Mikalai Statkevich, de Sergei Sparish, d’Andrei Khrenkov et de nombreuses autres personnes. Le régime dictatorial au Belarus, qui ne jouit d’aucune légitimité démocratique ni d’un soutien populaire, a redoublé son oppression caractérisée de l’opposition politique dans le but de garder la mainmise sur le pouvoir.

L’Internationale Socialiste et ses partis membres sont pleinement solidaires des membres détenus de Narodnaya Hramada et de l’ensemble des prisonniers politiques au Belarus. Nous protestons énergiquement contre cette persécution politique et exigeons la libération de Mikalai Statkevich et de toutes les personnes injustement incarcérées dans le pays. Nous réitérons notre appel à nos membres du monde entier et à la communauté internationale au sens large à prendre des mesures pour soutenir celles et ceux qui ont sacrifié leur liberté pour défendre la démocratie au Belarus, et à faire pression sur le régime afin que le peuple puisse exprimer librement sa véritable volonté.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.