L’Internationale Socialiste salue le résultat du Dialogue national yéménite

1 février 2014

L’Internationale Socialiste salue le résultat du Dialogue national yéménite

L’Internationale Socialiste est satisfaite de la Conférence de dialogue national au Yémen, laquelle a débouché sur un accord entre tous les acteurs de la vie politique et de la société civile. En effet, ces derniers ont convenu de définir l’avenir de la nation ainsi qu’un cadre institutionnel visant à asseoir la démocratie, les libertés individuelles et les droits de tous les Yéménites. Grâce à cet accord, une nouvelle constitution peut désormais être proposée. L’Internationale Socialiste a vivement appuyé les efforts du peuple yéménite pour mettre un terme au régime autoritaire de Saleh, qui pendant de nombreuses années, a violemment réprimé et bafoué les droits de l’homme au Yémen. Par ailleurs, l’Internationale Socialiste a dès le début encouragé pleinement le processus de dialogue national.

L’Internationale Socialiste est tout aussi satisfaite que les acteurs politiques aient trouvé un terrain d’entente pour bâtir une plateforme commune : la réunion conjointe des partis (JMP), qui a joué un rôle crucial dans la réussite de ce dialogue. Dans ce contexte, l’Internationale Socialiste se félicite du rôle joué par son représentant, le Parti socialiste du Yémen (YSP), tout au long du processus, en s’opposant tout d’abord à la dictature, puis en définissant un nouvel avenir pour le pays, avec tous ses partenaires. Désormais, grâce à ce résultat, le peuple yéménite entame un chapitre positif de son histoire, impulsé par le printemps arabe.

Cet accord engage le Yémen sur la voie d’un État uni, reposant sur le fédéralisme et la démocratie. Plus encore, il confirme que la nouvelle constitution respectera les droits de l’homme, ainsi que les normes et standards internationaux ; elle établira une démocratie participative, par le biais d’élections ouvertes opposant différents partis, et assoira la liberté d’opinion politique et de religion.

Après la chute du régime autoritaire, en mars 2012, le Secrétaire général de l’Internationale Socialiste s’est rendu à Sanaa au nom de notre organisation pour féliciter les leaders du mouvement pour la démocratie. Il a également apporté le soutien de l’IS aux nouvelles autorités issues de la révolution, notamment le président Abd Rabbo Mansour Hadi, le nouveau Premier ministre Mohammed Basindawa, le Secrétaire général Yassine Saïd Noman et les membres du Parti socialiste du Yémen ainsi que les leaders du JMP et de la société civile.

C’est grâce aux sacrifices et efforts consentis par tous les Yéménites que la Conférence de dialogue national est parvenue à ce résultat important et historique. Ces efforts doivent désormais être défendus et soutenus par la communauté internationale dans son ensemble. Les attaques et violences visant à faire échouer le consensus démocratique observé dans tous les secteurs de la société yéménite sont déplorables et doivent être fermement condamnées.

L’Internationale Socialiste s’engage à continuer d’afficher une solidarité sans faille envers le Parti socialiste du Yémen et tous les autres leaders de la société politique et civile dans leur travail pour la rédaction et l’application d’une nouvelle constitution. L’IS s’engage également à appuyer le processus de paix dans cette nation qui, grâce à ses propres efforts, peut désormais tourner le dos à des années de répression, amertume, division et violence.