Escalade des tensions en Méditerranée orientale

26 octobre 2020

La situation en Méditerranée orientale est devenue une grande préoccupation, avec les conflits existants et les guerres par procuration provoquant déjà une crise humanitaire, et l'escalade des tensions entre la Turquie et la Grèce signalant un risque supplémentaire. Une confrontation militaire aurait des conséquences désastreuses, à la fois pour les deux États voisins et leur peuple, et pour la région au sens large.

Une telle éventualité constitue une menace encore plus grande aujourd'hui, à un moment où le monde est confronté à l'urgence du COVID-19. Nous rappelons la récente déclaration du Secrétaire Général de l'ONU, António Guterres, qui prévient que la pandémie a de profondes conséquences sociales, économiques et politiques, y compris la paix et la sécurité internationales.

L'Internationale Socialiste exprime sa grande inquiétude face à ces tensions croissantes et à une rhétorique publique incendiaire, qui conduisent à une nouvelle escalade et au risque d'un accident mortel.

Dans ce contexte, il est essentiel de travailler ensemble, avec les membres de notre famille internationale et les forces politiques partageant les mêmes idées en Grèce et en Turquie, afin d'envoyer un message fort indiquant que les citoyens de la région souhaitent résoudre pacifiquement les conflits existants.

En période de pandémie dangereuse, nous devons donner la priorité à l'augmentation des inégalités, à la crise climatique et aux mouvements de population. Ces questions exigent une coopération mondiale et rendent la coopération régionale impérative.

Une reprise des pourparlers exploratoires entre la Grèce et la Turquie, une manifestation de la volonté politique de résoudre les différends par un dialogue constructif et la diplomatie, donnera un signal pour la résolution pacifique des conflits dans la région élargie de la Méditerranée orientale.

L'IS soutient également la proposition d'une conférence multilatérale sur la Méditerranée orientale, qui contribuera à la résolution des problèmes liés aux frontières maritimes, aux zones économiques exclusives et à l'exploration gazière. Cette conférence doit encore ouvrir la voie à une coopération sur les énergies renouvelables et à un New Green Deal régional.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.