Un appel à agir de toute urgence sur deux continents

13 avril 2019

Pendant de nombreuses années et sur tous les continents, les sociaux-démocrates ont été à l’avant-garde de la lutte pour la démocratie. Un grand nombre de partis membres de l’Internationale Socialiste ont ouvert la voie vers plus de libertés et plus de droits pour leurs citoyens dans de nombreux pays du monde. Cette lutte se poursuit, jour après jour, lorsque les dictateurs perdurent, lorsque la répression continue et lorsque les membres de notre communauté sociale-démocrate mondiale se trouvent encore sous le joug de régimes autoritaires. Au cours de cette seule semaine, nous avons assisté à deux exemples précis, sur deux continents différents, de la lutte qui se poursuit, motivée et menée par les membres de notre famille politique.

Mikalai Statkevich, leader du parti membre de l’IS Narodnaya Hramada (NH) au Bélarus, a une nouvelle fois été arrêté par le régime d’Alexandre Loukachenko. M. Statkevich, coprésident du comité régional de l’IS pour la CEI, le Caucase et la mer Noire, a été condamné le 9 avril dernier à quinze jours d’emprisonnement à la suite de son appel lancé sur les médias sociaux à prier pour les victimes innocentes de la répression de Staline. M. Loukachenko a ordonné le retrait des croix en bois sur le lieu de mémoire à Kurapaty, où se trouvent les tombes de plus de 30 000 personnes tuées dans les années 1930 et 1940 sous le règne de Staline. M. Statkevich, candidat aux élections présidentielles de 2010, a été emprisonné pendant plus de cinq ans à la suite des grandes manifestations populaires au lendemain de la déclaration de victoire par M. Loukachenko à ces élections, et représente aujourd’hui une figure de proue de l’opposition et un candidat présidentiel pour les prochaines élections de 2020.

Andrés Esono Ondo, secrétaire général du parti membre de l’IS en Guinée équatoriale, Convergence pour la démocratie sociale (CPDS), a été arrêté au Tchad dans la nuit du 11 avril et est détenu par l’Agence nationale de sécurité tchadienne à N’Djamena, la capitale. Esono Ondo se rendait en la ville de Mongo, au Tchad, pour assister, en tant qu’invité international, au Congrès du parti membre de l’IS, l’Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR), qui a finalement été interdit par les autorités régionales. Le ministère de la Sécurité extérieure de la République de Guinée équatoriale a publié un communiqué de presse en date du 12 avril 2019, déclarant de manière éhontée que l’objectif servi par Esono Ondo lors de ce voyage était d’acquérir des armes et des munitions et de recruter des terroristes en vue de perpétrer un coup d’État en Guinée équatoriale à l’aide de financement étranger, en comptant sur le leader de l’UNDR, Saleh Kebzabo, comme facilitateur de ce plan au Tchad. 

Face à l’autoritarisme, les leaders sociaux-démocrates se sont faits les architectes de nouvelles démocraties et toute personne ayant pris part à la lutte est en mesure d’identifier et connaît le langage, les méthodes et les arguments qui appartiennent au passé. Nous devons tous nous unir avec nos camarades au Bélarus, en Guinée équatoriale et au Tchad, ainsi que tous ceux présents dans les autres pays en souffrance sous un régime autoritaire, et jouer notre rôle afin qu’ils puissent offrir un avenir démocratique à leur pays.

 

 


Couverture de presse

Internacional Socialista: llamamiento a una acción urgente en dos continentes (por Mikalai Statkevich y Andres Esono). Internacional Socialista

Asodeguesegundaetapa.org, 15 avril 2019 
Durante muchos años y en todos los continentes, los socialdemócratas han estado al frente de las luchas por la democracia. Un gran número de los partidos miembros de la Internacional Socialista han liderado el camino para lograr las libertades y derechos... Lire la suite