Résolution sur le Venezuela

CONSEIL DE ROME - Pour une société mondiale plus équitable, 20-21 janvier 2003

 

Original: espagnol

La réunion du Conseil de l’Internationale Socialiste:

Considérant:

1. Que la crise aigüe que traverse le Venezuela dans tous les domaines de la vie nationale met en grave danger la démocratie, ses intitutions, l’équilibre politique social ainsi que sa libre existence.

2. Que la croissante militarisation du pays ainsi que les actes de repression contre les forces démocratiques, limitent et portent à mal, de façon très sévère, la paix ainsi que les droits de la personne et les droits sociaux garantis dans la Constitution, les lois et les conventions internationales célébrées par la République.

3. Que malgré les initiatives d’aide et de médiation commes celles entreprises par le groupe tripartite constitué par le Programme de développement de l’ONU (PNDU), le Centre Carter et l’Organisation des Etats Américains, présidé par César Gaviria, secrétaire général d l''OEA, ainsi que les initiatives constitutionnelles pacifiques, démocratiques et électorales proposées par l’opposition sous le nom de la Table de négociation et des accords, le gouvernement n’a donné aucune réponse ni aux démarches internationales ni aux initiatives de l’opposition démocratique pour obtenir une solution politique et négociée, pacifique et électorale.

4. Que la formation du Groupe des pays amis du Venezuela pour faciliter une issue pacifique, démocratique et électorale, constituée par le Brésil, le Chili, l’Espagne, les Etats-Unis d’Amérique, le Mexique et le Portugal a été mise en question par le gouvernement vénézuélien à travers le Président et le Vice-président de la République.

5. Que la crise vénézuélienne, si elle se prolongeait, pourrait affecter l’équilibre politique, économique ainsi que la paix dans la région.

Décide:

1. D’insister afin que le gouvernement vénézuélien respecte le principe de séparation des pouvoirs et les dispositions constitutionnelles qui garantissent le processus électoral inhérent à la démocratie, ainsi que l’application totale des droits de la personne et le pluralisme politique.

2. Soutient la recherche de solutions civiques, pacifiques, démocratiques et électorales, conformes aux aspirations du peuple vénézuélien, qui se manifeste dans les luttes menées par notre parti membre, Action Démocratique, conjointement aux autres forces politiques et sociales du Venezuela.

3. Soutient l’effort continu du peuple vénézuélien dans la recherche de la paix à travers la préservation manifeste des institutions démocratiques et son opposition à toute solution caractérisée par la force.

4. Soutient l’action du secrétaire général de l’OEA, César Gaviria, dans la recherche d’une solution démocratique, pacifique, constitutionnelle et électorale, pour le Venezuela, dans le cadre de la Table de négociation et des accords, avec l’appui du Groupe des pays amis du Venezuela, constitué par le Brésil, le Chili, l’Espagne, les Etats-Unis d’Amérique, le Mexique et le Portugal.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.