CONSEIL DE ROME

21-22 janvier 1997

La réunion du Conseil de l'IS, qui a eu lieu les 21 et 22 janvier à Rome, a rassemblé pour la première fois, depuis notre Congrès l'année dernière, les représentants de nos partis et organisations membres, y compris presque tous les 33 nouveaux membres admis par le XXe Congrès. La réunion a été ouverte par Pierre Mauroy, Président de l'IS et Massimo D'Alema, Leader du Parti Démocratique de la Gauche, PDS, Italie. Francesco Rutelli, maire de Rome et Walter Veltroni, Premier ministre adjoint de l'Italie, ont aussi pris la parole dans la séance d'ouverture.

Le Moyen-Orient
Shimon Peres, leader du Parti Travailliste israélien, et Yasser Arafat, président de l'Autorité palestinienne, se sont retrouvés et embrassés pour la première fois à une réunion du Conseil de l'IS, moment historique pour notre Internationale. Ils ont tous deux rappelé les nombreuses années durant lesquelles cette rencontre aurait été impensable et ont rendu hommage aux leaders passés de l'IS, qui ont travaillé à la rendre possible: Itzhak Rabin, Willy Brandt, Bruno Kreisky, Olof Palme, François Mitterrand, entre autres. Saluant l'accord attendu depuis longtemps sur le redéploiement israélien à Hébron, qui a été conclu récemment, Shimon Peres a exprimé son espoir qu'une solution permanente sera trouvée dès que possible et que des progrès sociaux, économiques et techniques réels seront accomplis dans la région, la seule manière d'assurer un avenir meilleur. Yasser Arafat a déclaré que l'engagement palestinien en faveur du principe de progrès graduels et des accords intérimaires du processus d'Oslo constituait avant tout une preuve de bonne volonté, le signe que la paix était désormais "une option stratégique irréversible". Dans un débat introduit par Enrico Boselli, leader des Socialistes Italiens, SI, par Costas Simitis, leader du PASOK et Premier ministre de Grèce, et par Bjørn Tore Godal, ministre norvégien des Affaires étrangères, et nouveau président du Comité Moyen-Orient de l'IS, les leaders de l'Internationale Socialiste ont promis que celle-ci continuerait à soutenir tous les efforts accomplis pour réaliser une paix équitable et durable au Moyen-Orient. Cette promesse a été soulignée dans la Déclaration du Conseil, qui a aussi mis l'accent sur la nécessité que la communauté internationale continue à apporter son soutien au processus de paix et que des négociations renouvelées soient engagées entre Israël, la Syrie et le Liban.

L'ex-Yougoslavie
Vesna Pesic, présidente de l'Alliance Civique de Serbie, a décrit au Conseil de l'IS la crise économique, sociale et constitutionnelle qui y règne et la vigueur de la contestation qui s'y est développée. Elle a demandé à tous les partis de l'IS d'exercer les pressions les plus fortes sur le gouvernement de Milosevic pour qu'il respecte la démocratie et mette en oeuvre les réformes. Felipe González a décrit sa récente mission à Belgrade, où il s'était rendu au nom de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, OSCE, pour enquêter sur les accusations de fraude concernant les élections locales de décembre. La nécessité de reconnaître les résultats originaux de ces élections et les victoires de l'opposition, ainsi que l'importance de la paix et de la stabilité dans les Balkans pour l'ensemble de l'Europe ont été soulignés par de nombreux participants au débat, dont Thorbørn Jagland, Premier ministre norvégien, László Kóvacs, ministre hongrois des Affaires étrangères, Draguza Barzan du nouveau parti membre Observateur de l'IS, le Parti Social-Démocrate de Monténégro, SDPM, et d'un autre invité serbe, Zarko Korac, de l'Union Social-Démocrate. Dans une résolution sur la situation au Sud-Est de l'Europe et aux Balkans, introduite par Piero Fassino, co-président du Comité de l'IS sur l'Europe centrale et orientale, SICEE, le Conseil a réaffirmé son engagement en faveur de la mise en oeuvre des accords de paix de Dayton et a demandé de nombreuses mesures spécifiques visant à instaurer des institutions démocratiques et à permettre à tous les citoyens des républiques de l'ex-Yougoslavie de vivre à nouveau dans la liberté et la dignité, tout en exprimant le soutien le plus complet pour les partis politiques d'inspiration progressiste et social-démocrate de l'ensemble de la région.

Crise de la région des Grands Lacs
Ousmane Tanor Dieng, premier secrétaire du Parti Socialiste, PS, du Sénégal, et Laurent Gbagbo, leader du Front Populaire Ivoirien, FPI, ont présenté au Conseil un rapport sur les origines, le développement et l'étendue actuelle de la crise que traverse la région des Grands Lacs et sur ses répercussions potentielles pour une grande partie de l'Afrique. Après un débat, le Conseil a adopté une déclaration exposant la situation de manière assez détaillée. Celle-ci exhorte la communauté internationale à intensifier son action humanitaire. Elle souligne également la nécessité de soutenir l'instauration d'un gouvernement démocratique au Zaïre et la mise en oeuvre de politiques de réconciliation nationale dans ce pays ainsi qu'au Rwanda et au Burundi, et d'augmenter l'assistance internationale sous de multiples formes, pour la reconstruction. Elle propose la visite prochaine d'une mission d'enquête de l'IS dans la région. Pour finir, la déclaration souligne qu'une solution globale doit être trouvée, notamment par une conférence réunissant tous les Etats de la région, organisée sous l'égide des Nations unies et de l'Organisation de l'unité africaine.

La Commission González
En réponse à la mission qui lui a été confiée au récent XXe Congrès de l'IS, Felipe González, vice-président de l'IS et leader du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol, PSOE, a exposé au Conseil le travail de la nouvelle commission de l'IS qu'il préside. Cette commission, qui analysera certaines des grandes questions politiques de notre époque, cherchera, a-t-il déclaré, "à ouvrir une autoroute de la pensée social-démocratique pour le XXIe siècle", et réfléchira au rôle de l'Internationale dans cette période de croissance sans précédent. Plusieurs des leaders y compris Pierre Mauroy, Président de l'IS, et Oskar Lafontaine, leader du Parti Social-Démocrate d'Allemagne, SPD, ont apporté leur contribution à ce débat initial sur le travail de la commission. Ses membres sont les suivants: Felipe González; Gro Harlem Brundtland, ancien Premier ministre norvégien et première vice-présidente de l'Internationale Socialiste; Audrey McLaughlin, présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes; Nicola Zingaretti, président de l'Union internationale de la jeunesse socialiste; Shimon Peres, leader du Parti Travailliste Israélien et ancien Premier ministre d'Israël; Martine Aubry, ancienne ministre du Travail, Parti Socialiste, PS, France; Milos Zeman, président du parlement tchèque et leader du Parti Social-Démocrate tchèque, CSSD; Ricardo Lagos, fondateur du Parti pour la Démocratie, PPD, et ministre des Travaux publics, Chili; Rolando Araya, leader du Parti Libération Nationale, PLN, Costa Rica; Fathallah Oualalou, président du groupe socialiste au parlement marocain, Union Socialiste des Forces Populaires, USFP; Ibrahim Boubacar Keita, leader du Parti Africain pour la Solidarité et la Justice, ADEMA-PASJ, et Premier ministre du Mali; Takako Doi, leader du Parti Social-Démocrate, SDP, et ancienne présidente du parlement japonais et Helen Clark, leader du Parti Travailliste de Nouvelle-Zélande et ancienne Première ministre adjointe.

Comités de l'IS
Le Conseil a établi les comités régionaux et thématiques de l'Internationale et nommé leurs présidents, et dans certains cas leurs vice-présidents. Ces comités sont les suivants: Comité Asie-Pacifique de l'IS - président: Makoto Tanabe, SDP, Japon; vice-présidents à être décidés par le Comité; Comité Afrique de l'IS - président: Ousmane Tanor Dieng, PS, Sénégal; vice-présidents: Aristides Lima, PAICV, Cap-Vert et Laurent Gbagbo, FPI, Côte d'Ivoire; Comité de l'IS sur l'Europe centrale et orientale, SICEE - co-présidents: Piero Fassino, PDS, Italie et László Kovács, MSzP, Hongrie; vice-président: Jan Kavan, CSSD, République tchèque; Comité de l'IS sur la politique économique, le développement et l'environnement, SICEDE - président: António Guterres, PS, Portugal; vice-président: Peter Jankowitsch, SPOe, Autriche; Comité de l'IS sur les droits de la personne humaine - présidente: Clare Short, Parti Travailliste, Grande-Bretagne; vice-présidente: Daphna Sharfman, Parti Travailliste Israélien; Comité de l'IS pour l'Amérique latine et la Caraïbe, SICLAC - président: José Francisco Peña Gómez, PRD, République dominicaine; vice-présidents à être décidés par le Comité; Comité Méditerranée de l'IS - président: Raimon Obiols, PSOE, Espagne; vice-présidents à être décidés par le Comité; Comité Moyen-Orient de l'IS, SIMEC - président: Bjørn Tore Godal, DNA, Norvège; vice-présidents: Christoph Zöpel, SPD, Allemagne, Pierre Guidoni, PS, France, Israel Gat, Parti Travailliste Israélien, et Mohammed Abdellah, NDP, Egypte; Comité de l'IS sur la paix, la sécurité et le désarmement, SIPSAD - président: Günther Verheugen, SPD, Allemagne; vice-présidents: Pertti Paasio, SDP, Finlande, Maria Carrilho, PS, Portugal, et Mario Didò, SI, Italie; Comité de l'IS des Elus locaux et régionaux - président: Philippe Busquin, PS, Belgique; vice-présidents à être décidés par le Comité. Les membres du Comité statutaire d'administration et des finances, SIFAC, qui sera présidé par Gunnar Stenarv, SAP, Suède, ont également été choisis.

Résolutions et décisions
Les autres résolutions adoptées par le Conseil traitaient de la terreur qui règne en Algérie et de la nécessité urgente d'accomplir des progrès vers la paix et la démocratie dans ce pays, ainsi que des situations graves qui continuent de régner en Birmanie et au Niger. Le Conseil a déclaré son soutien pour la paix, la justice, les droits de la personne humaine et le droit à l'auto-détérmination au Timor oriental, et a voté des résolutions sur la vie politique et institutionnelle au Nicaragua, après les dernières élections et sur les derniers événements concernant le statut de Porto Rico. Le Conseil a adopté le budget de l'Internationale pour 1997 sur recommandation du Comité d'administration et des finances de l'IS. Conformément à un mandat du XXe Congrès, il a aussi confirmé son statut de nouveau parti Observateur l'Union des Social-Démocrates Bosniaques et Herzégoviniens, UBSD. Pour finir, il a décidé de mettre fin à l'adhésion du Parti Social-Démocrate de Slovénie, SDS.

 

Participants

Autres conseils

Saint Domingue, 28-29 janvier 2019
Genève, 26-27 juin 2018
Barcelone, Espagne, 24-25 novembre 2017
New York, 11-12 juillet 2017 

Carthagène*, 2-4 mars 2017

Genève, 1-2 Juillet 2016
Luanda, Angola, 27-28 novembre 2015
New York, 6-7 juillet 2015 
Genève, 12-13 décembre 2014
Mexico, 30 juin - 1 juillet 2014
Istanbul, 11-12 novembre 2013
Cascais, Portugal, 4-5 février 2013

Le Cap* 30 août - 1 septembre 2012

San José, Costa Rica, 23-24 janvier 2012
Athènes, 1-2 juillet 2011
Paris, 15-16 novembre 2010
New York 21-22 juin 2010
Saint Domingue, 23-24 novembre 2009
Montenegro, 29-30 juin 2009
Vallarta, 17-18 novembre 2008

Athènes*, 30 juin - 2 juillet 2008

Genève, 29-30 juin 2007
Santiago, 6-7 novembre 2006
Athènes, 30-31 janvier 2006
Tel Aviv et Ramallah, 23-24 mai 2005
Johannesburg, 15-16 novembre 2004
Madrid, 7-8 février 2004

São Paulo*, 26 octobre 2003

Rome, 20-21 janvier 2003
Casablanca, 31 mai - 1 juin 2002
Saint-Domingue, 26-27 novembre 2001
Lisbonne, 29-30 juin 2001
Maputo, 10-11 novembre 2000
Bruxelles, 10-11 avril 2000

Paris*, 7 novembre 1998

Buenos Aires, 25-26 juin 1999
Genève, 23-24 novembre 1998
Oslo, 18-19 mai 1998
New Delhi, 10-11 novembre 1997
Rome, 21-22 janvier 1997

New York*, 8 septembre 1996

Bruxelles, 7-8 décembre 1995
Le Cap, 10-11 juillet 1995
Budapest, 2-3 décembre 1994
Tokyo, 10-11 mai 1994
Lisbonne, 6-7 octobre 1993
Athènes, 9-10 février 1993

Berlin*, 15-17 septembre 1992

Santiago, 26-27 novembre 1991
Istanbul, 11-12 juin 1991
New York, 8-9 octobre 1990
Caire, 22-23 mai 1990
Genève, 23-24 novembre 1989

Stockholm* 2-0-22 juin 1989

Madrid, 11-12 mai 1988
Dakar, 15-16 octobre 1987
Rome, 8-9 avril 1987

*À la veille du Congrès

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.