Résolution sur Djibouti

Réunion du Conseil de l'IS à Genève, 7-8 juillet 2022

L’Internationale Socialiste constate que les violations des droits humains et des règles élémentaires de la démocratie, se poursuivent en République de Djibouti sous le président Ismail Omar Guelleh qui en est à son 5ème mandat d’affilé. Le Mouvement pour le Renouveau démocratique et le Développement (MRD), parti membre de l’IS, reste une cible privilégiée de ces atteintes graves. Ainsi, les autorités djiboutiennes n’ont toujours pas exécuté la décision favorable au MRD que le Comité des Nations Unies pour les Droits de l’Homme a rendue le 4 novembre 2020 et publiée le 8 janvier 2021. Laquelle prévoit notamment l’annulation, dans les 180 jours suivant sa publication, du décret présidentiel du 9 juillet 2008 par lequel le MRD a été arbitrairement dissous.

 L’IS condamne à nouveau toutes les violations évoquées plus haut. Celles-ci doivent cesser. Elle demande l’exécution de la décision du Comité de l’ONU sur la dissolution du MRD. Elle demande également la mise en œuvre des réformes démocratiques incluses dans l’accord politique du 30 décembre 2014 entre le gouvernement et l’opposition telles qu’une authentique Commission électorale nationale indépendante paritaire et un vrai statut de l’opposition.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.