Déclaration sur les défis de la démocratie à relever dans le monde

Réunion du Conseil aux Nations Unies à Genève, 26-27 juin 2018

Original : anglais

Le Conseil de l’Internationale Socialiste, réuni aux Nations Unies à Genève, analyse le rôle historique des socialistes et des partis sociaux-démocrates dans l’instauration, la consolidation et la défense de la démocratie. La plupart du temps, au cours de ces cinquante dernières années, des progrès sans précédent ont été réalisés, et les partis membres de l’Internationale Socialiste ont été parmi les premiers architectes de la démocratie dans leurs pays respectifs. Néanmoins, au cours des dix dernières années, la menace de régression des droits démocratiques a émergé et le Conseil a considéré les défis émergents et persistants de la démocratie ainsi que les moyens de les relever.

Le Conseil :

Réitère que la démocratie est le socle de toute société libre, juste et prospère et que les membres de l’IS, en leur qualité de partis politiques sociaux-démocrates, sont définis par leur engagement fondamental à la démocratie et à ses avancées.

Reconnait qu’en tant que sociaux-démocrates, nous ne pouvons considérer la démocratie comme acquise dans aucun de nos pays, en particulier lorsque les droits démocratiques ont été acquis relativement récemment. Il est crucial de rester vigilants en cas de régression vers les pratiques et systèmes non démocratiques précédents et de lutter contre la menace des forces anti- démocratiques.

Considère que la vague de populisme ayant émergé dans le monde d’aujourd’hui, en particulier le populisme de droite, représente un danger majeur pour les libertés durement acquises et chères aux partis membres de l’IS.

Reconnait que la désillusion ayant mené à la recrudescence du populisme trouve principalement sa source dans la réponse inefficace et injuste apportée à la crise financière mondiale qui fait rage depuis dix ans. Ceci est surtout lié aux politiques d’austérité dont les effets se font toujours sentir et ont eu le plus d’impact sur ceux ayant eu le moins de responsabilité dans la crise.

Appelle à une action coordonnée internationale pour surmonter les nouvelles menaces à la démocratie émanant d’organisations irresponsables capables d’exercer à la fois du pouvoir et une influence sur les processus électoraux, et de la rapide propagation de la désinformation d’influence sur les médias sociaux.

Souligne l’importance de la coopération et de la solidarité à travers les frontières internationales en proposant de l’aide à ceux qui luttent pour instaurer, consolider et défendre la démocratie. À cet égard, la force collective de l’Internationale Socialiste peut être déployée et avoir un effet considérable, en utilisant notre réseau mondial de militants, de partis membres et de représentants élus en faveur de la mobilisation pour la défense des droits démocratiques et des libertés.

 

_______________

 

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.