Déclaration sur le peuple kurde

Réunion du Conseil aux Nations Unies à Genève 26-27 juin 2018


Original : anglais

Le Conseil de l’IS considère que le régime iranien peut aisément échapper aux conséquences de ses actes, sachant que le programme nucléaire occulte d’autres sujets tels que la solidarité et les droits humains. Nous attendons de la communauté internationale qu’elle n’aide en aucun cas le régime iranien à gagner davantage de pouvoir en décimant l’opposition.

À l’heure actuelle, les Iraniens sont arrivés au point de ne plus tolérer la pauvreté, l’inflation et la corruption et descendent dans les rues pour demander au régime iranien d’écouter le peuple iranien plutôt que d’intervenir en Syrie, au Liban, en Irak, au Yémen en leur offrant une aide financière au lieu de s’occuper de son propre peuple. L’IS offre son soutien au peuple iranien en général, et au peuple kurde en particulier, dans leur lutte pour la démocratie et les droits humains.

Au Kurdistan irakien, l’IS soutient la mise en œuvre de la Constitution irakienne et la résolution pacifique de tous les différends en suspens entre le gouvernement fédéral et le gouvernement régional du Kurdistan. Nous appelons les partis politiques irakiens et le futur gouvernement fédéral à prendre des mesures concrétisant la participation effective des Kurdes au nouveau gouvernement sur fond de partenariat, de consensus et d’équilibre. Nous enjoignons les gouvernements de Bagdad et d’Erbil à stabiliser la situation des territoires contestés et à permettre la mise en place d’une administration conjointe afin d’éviter que l’EI et les groupes similaires n’exploitent les tensions post référendum de la région à leur avantage et de protéger les droits du peuple kurde et d’autres  minorités ethniques et religieuses de ces régions.

Nous adressons toutes nos félicitations au Parti démocratique des peuples (HDP) qui a récemment remporté la majorité des voix aux élections en Turquie. Nous exigeons la libération immédiate du président de l’HDP, Selahattin Demirtas, et de tous les prisonniers politiques illégalement détenus dans les prisons turques.

Le gouvernement turc devrait permettre la reprise du dialogue politique et doit reprendre la voie du processus de recherche d’une solution pacifique à la question kurde.

En Syrie, l’Internationale Socialiste soutient une solution équitable pour le peuple kurde, en vue de garantir l’unité et la souveraineté de la Syrie dans le cadre d’une gouvernance décentralisée, conformément au modèle de fédéralisme démocratique.

Quant à Afrin, nous soutenons le retour des habitants d’Afrin en toute sécurité, stabilité et dignité, sous une supervision internationale, ainsi que la fin de l’occupation turque de la région.

En accord avec l’engagement de l’IS en faveur de la cause du peuple kurde, le Conseil décide de rétablir le Comité de l’IS sur la question kurde.

 

_______________

 

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.