Résolution sur la Malaisie

CONSEIL D'OSLO - Solidarité Globale, 18-19 mai 1998

Le Conseil de l'Internationale Socialiste, réunit à Oslo, note avec grave inquiétude la décision récente de la Court d'Appel en Malaisie de condamner à trois ans d'emprisonnement Lim Guan Eng, un député élu, et secrétaire général adjoint du Parti d'Action Démocratique de Malaisie, un parti membre de l'Internationale Socialiste.

Lim Guan Eng a été accusé d'avoir enfreint l'Acte de Sédition et l'Acte de Publications et de la Presse en ayant imprimé un tract qui reflétait l'inquiétude publique devant la façon dont le gouvernement malaisien a mené une affaire de viol statutaire impliquant un ancien ministre du gouvernement, et la négation apparente des droits de la victime, une jeune femme. Comme par le passé, les efforts des politiciens de l'opposition en Malaisie afin d'accomplir leur devoir de remettre en question les actions du gouvernement sont sérieusement érodés par l'utilisation d'une legislation restrictive, mise en place de manière sélective et arbitraire. Une fois de plus, les droits de la femme en Malaisie ont été bafoués.

L'Internationale Socialiste croit que le cas de Lim Guan Eng reflète une volonté non seulement de détenir et de passer sous silence un critique proéminent, le retranchant de la vie publique, mais aussi de dissuader d'autres personnes d'exprimer librement leur opinion. Par conséquent, L'Internationale Socialiste urge la révocation de la condamnation de Lim Guan Eng, le respect total de ses droits politiques et de sa liberté de poursuivre ses responsabilités en tant que député. L'IS appelle également le gouvernement malaisien à mettre fin à la victimisation de la femme et à garantir totalement le repect des droits de la femme dans le fond et dans la forme.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.