Déclaration de l'ISF: Les femmes et le partage du pouvoir

CONSEIL D'OSLO - Solidarité Globale, 18-19 mai 1998

Original: anglais

La participation égale des femmes et des hommes au gouvernement, à l'économie, à la culture et dans la société est le reflet du niveau de la démocratie dans la société dont il s'agit. Une véritable démocratie ne peut exclure ni exclut les femmes. Ceci est vrai des communautés, des nations et des institutions internationales.

Pour l'Internationale socialiste des femmes, cependant, l'objectif n'est pas simplement d'élire plus de femmes à des postes d'exercice du pouvoir dans les parlements du monde. Les structures sociales, économiques et politiques qui empêchent les femmes d'exercer véritablement leurs droits dans une société démocratique doivent être également transformées. Nous devons comprendre les ramifications des politiques quant à la spécificité des sexes afin d'établir des politiques et des programmes qui mettront en valeur l'égalité des femmes et leur conféreront le pouvoir.

Cependant, du point de vue des femmes socialistes, social-démocrates et travaillistes, plusieurs aspects de la politique de la spécificité des sexes doivent être abordés par les femmes pour parvenir à l'égalite. Des mesures tendant à garantir la représentation des femmes doivent être mises en oeuvre à tous les niveaux des gouvernements et de structure des partis. Des mesures antidiscriminatoires doivent être engagées pour promouvoir les femmes au sein de ces institutions, par exemple:

  • Préparation de listes de candidats mieux équilibrées entre les sexes pour les élections de toute nature;
  • Assurance de la représentation plus équilibrée entre les sexes dans les structures des partis;
  • Promotion des femmes aux postes de direction tels que ministres et postes exécutifs dans les institutions internationales;
  • Examen attentif des moyens d'information pour assurer que les questions concernant les femmes soient mises à l'ordre du jour du débat public et que les femmes occupant des fonctions publiques soient présentées de façon appropriée.

La promotion des femmes en elle-même et par elle-même ne renforcera pas nécessairement la position de la femme dans la société. Un ferme soutien devrait être apporté aux femmes qui sont mandatées pour renforcer la position des femmes dans la société. Les femmes détenant un mandat électoral devraient exécuter leur mandat en s'attaquant aux barrières sociales, économiques et culturelles auxquelles la plupart des femmes ont à faire face.

Une importante stratégie pour obtenir le pouvoir pour les femmes consiste à remanier les politiques et les programmes pour s'assurer que la situation des femmes est abordée de façon positive. Nous devons soutenir les programmes qui prévoient d'investir en ressources humaines et particulièrement en femmes. Ces programmes devront tenir compte des domaines où les différences entre les sexes et les inégalités font peser une charge supplémentaire sur les femmes. Ils devront aussi être évalués afin de s'assurer que les femmes n'y font pas l'objet de discrimination explicite ou implicite.

Assurer aux femmes l'égalité et l'exercice du pouvoir n'exigera donc pas moins que la restructuration de nos sociétés, de nos économies et de nos gouvernements. En plus d'être une question de droits de l'homme et de démocratie, une représentation égale des hommes et des femmes dans les processus de décision, en politique et en économie, contribue à une bonne gouvernance et assure une évolution plus juste et productive des sociétés.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.