CONSEIL D'OSLO - Solidarité Globale

18-19 mai 1998

Quelques 300 délégués (liste de participants) appartenant à plus de 100 partis et organisations ont participé à la réunion du Conseil de l'Internationale Socialiste à Oslo, les 18-19 mai. S'adressant à l'assemblée lors de l'ouverture, Thorbjørn Jagland, leader du Parti Travailliste Norvégien, DNA, a accueilli les participants à Oslo `la ville de la paix' et a fait remarquer que son pays a eu le plaisir d'avoir décerné le Prix Nobel de la Paix a un certain nombre de personnes courageuses de notre famille social-démocrate, y compris Willy Brandt, Shimon Peres, Yitzhak Rabin, Yasser Arafat, et Oscar Arias. Jagland a appelé la communauté internationale à exprimer une solidarité globale dans le contexte de nouvelles lois mondiales et des institutions globales renforcées. Dans son discours d'ouverture, le président de l'IS Pierre Mauroy, faisant référence au thème principal de la rencontre, a mis l'accent sur l'importance de la `Solidarité Globale' au sein même de l'Internationale alors que celle-ci continue à renforcer son engagement envers ses valeurs et à consolider son universalité. Afin de faire face aux défis futurs, Mauroy a fait appel à une intéraction et à un dialogue constants et progressifs.  


'Solidarité Globale': la dimension humanitaire

Des orateurs d'introduction au thème s'intéressant au Moyen-Orient, à l'Irlande du Nord et à la Bosnie-Herzégovine, se sont exprimés sur le premier des trois aspects du thème principal - `Favorisant l'action humanitaire et promouvant les initiatives pour la paix' - et ont rendu compte de leurs différentes expériences. Yasser Arafat, président de l'Autorité Palestinienne, a parlé des efforts constructifs de l'Internationale pour soutenir une paix juste, permanente et entière au Moyen-Orient, ainsi que de ses inquiétudes pour le futur: `L'alternative qui s'ouvre à nous si le processus de paix échoue dans la région, est un chaos total. Et il sera très difficile de prédire l'ampleur et les dimensions d'un tel chaos.' Partageant les inquiétudes d'Arafat, Shimon Peres, ancien leader du Parti Travailliste Israélien, a déclaré: `Je ne crois pas que nous puissions atteindre 100 pour cent de paix sans donner 100 pour cent de liberté aux Palestiniens, que nous puissions obtenir une sécurité à 100 pour cent sans avoir 100 pour cent de paix.'

S'exprimant sur l'accord de paix de l'Irlande du Nord, John Hume, leader du Parti Social-Démocrate et Travailliste, a considéré l'approche du processus de paix: `Nous ne sommes pas un morceau de terre divisé', a t-il dit, `nous sommes un peuple divisé', et par conséquent le seul moyen de progresser était de trouver un accord à l'intérieur même d'un cadre qui respecterait les différences et amorcerait un processus de guérison. Peter Mandelson, ministre sans portefeuille du Parti Travailliste britannique, a déclaré que tous ceux impliqués dans la région étaient, avec optimisme, au bord d'une paix historique, ajoutant que la paix se rapportait au compromis, à la compréhension des différences entre les gens et de leurs traditions, `recherchant toujours à les unifier dans leurs espoirs et aspirations'.

Se penchant sur le cas de la Bosnie-Herzégovine, Zlatko Lagumdzija, président du Parti Social-Démocrate, SDP BiH, s'est prononcé sur ses espoirs d'élections justes et libres en septembre prochain comme preuve de la volonté du peuple pour la démocratie et la paix. Le premier ministre Milorad Dodik des Social-Démocrates Indépendants, BiH Republika Srpska, s'est adressé aux délégués sur le travail de son gouvernement récemment formé, de renforcer la démocratie et la coopération dans la région. En continuant sur le thème de la normalisation suivant le conflit, Sejfudin Tokic, président de la direction des Social-Démocrates BiH, s'est exprimé sur l'importance de la collaboration et de l'investissement.

Parmi les leaders contribuant à la première partie des débats, se trouvaient Oskar Lafontaine, président du Parti Social-Démocrate d'Allemagne, SPD; le candidat socialiste au poste de premier ministre espagnol, José Borrell; et Franz Vranitzky, ancier chancelier d'Autriche.

 

La dimension politique

Le second aspect du thème principal - `Renforçant la démocratie et défendant les droits de la personne humaine' - était introduit par Massimo D'Alema, leader des Démocrates de Gauche, DS, d'Italie, qui a déclaré que le succès de l'Internationale, en étendant ses frontières, en acceptant de nouveaux partis et mouvements a crée de nouveaux espoirs et tâches à venir, et que l'IS devrait continuer à chercher de nouveaux partenaires: `Nous sommes un mouvement sans fin, ouvert au dialogue et à la coopération'. Le premier ministre Abderrahman Youssoufi de l'Union Socialiste des Forces Populaires, USFP, du Maroc, dont l'élection au poste de vice-président de l'IS a été confirmée par un mandat reçu du XXe Congrès, a pris la parole pour parler du travail dans ce domaine de son gouvernement récemment constitué,mais aussi de l'importance de l'engagement politique international de tous les partis au sein de notre famille globale. De nombreux participants ont contribué à de plus amples discussions sur ce sujet.

 

La dimension économique

Concernant le dernier point du thème principal - `Combattant la pauvreté et investissant dans les gens' - António Guterres, premier ministre du Portugal, vice-président de l'IS et président du Comité de l'IS sur la Politique économique, le Développement et l'Environnement, a mené le débat. Cela représentait une obligation morale et politique de l'IS, a t-il déclaré, de parler du problème de l'élimination de la pauvreté dans le monde entier: `Notre lutte n'est pas contre la mondialisation, notre combat est de réguler la mondialisation'. Raúl Alfonsín, ancien président d'Argentine et président de l'Institut des Relations Internationales de l'Union Civique Radicale, a ensuite considéré la réponse des pays d'Amérique latine face aux effets de la globalisation. Le débat s'est alors conclu après un certain nombre d'interventions.

Le Conseil a adopté une déclaration sur le thème principal de la `Solidarité Globale' affirmant que: `Le changement mondial doit être façonné de façon à ce que tous puissent en bénéficier. Cette tâche nécessite partout les efforts conjoints de la population, des partis politiques et des gouvernements, guidés par une croyance en une humanité commune et en une coopération à l'intérieur d'un cadre de solidarité globale'.

 

Résolutions et autres questions

La réunion du Conseil a adopté un certain nombre de résolutions. A la suite d'un rapport présenté par le président du Comité Moyen-Orient de l'IS, SIMEC, Bjørn Tore Godal, DNA, Norvège, une résolution exprimant la profonde préoccupation de l'IS sur le manque de progrès concernant toutes les voies du processus de paix au Moyen-Orient a été adoptée. Une résolution considérant la transition des pays de la région d'Europe Centrale et Orientale a également été adoptée après le rapport fait par le co-président du Comité de l'IS pour l'Europe Central et Orientale, SICEE, Piero Fassino, DS, Italie. Günter Verheugen, SPD, Allemagne, et président du Comité de l'IS pour la Paix, la Sécurité et le Désarmement, SIPSAD, a présenté son rapport ainsi qu'une résolution soutenant les efforts de maintien de la sécurité et de la stabilité dans les Etats caucasiens du Sud, qui elle-aussi a été adoptée. A la suite du rapport rendu par le président du Comité Méditerranée de l'IS, Raimon Obiols du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol, PSOE, une résolution exprimant l'inquiétude devant la violence et les violations continuelles des droits de la personne humaine en Algérie a été ratifiée. D'autres résolutions ont également été adoptées afin de soutenir Lim Guan Eng de Malaisie; en condamnation des essais nucléaires en Inde; en faveur d'un système politique démocratique en Indonésie; exprimant une grave préoccupation face à la violation massive et constante des droits de la personne humaine ainsi que face au renforcement des mesures de répression en Birmanie; en soutien aux forces démocratiques au Cameroun; réaffirmant l'engagement de l'IS envers une solution pacifique et durable au Sahara Occidental; et enfin une résolution appelant le rétablissement de conditions de dialogue et d'une solution pacifique négociée au conflit de Chiapas, au Mexique. Les conclusions des discussions de la réunion du Bureau de l'Internationale Socialiste des Femmes ont été présentées par la présidente de l'ISF Audrey McLaughlin et un document sur `Les Femmes et le partage du pouvoir: leadership et stratégies' a reçu le soutien du Conseil.

Le secrétaire général, Luis Ayala, a présenté son rapport sur les activités de l'Internationale depuis la réunion du Conseil de New Delhi et a proposé un programme de travail pour la période à venir. Le Comité Afrique de l'IS se réunira prochainement à Bamako, la capitale du Mali, et l'économie africaine sera le centre d'intérêt d'une réunion future du Comité de l'IS sur la Politique économique, le Développement et l'Environnement. En tant que président du Comité des Elus locaux et régionaux de l'IS, Philippe Busquin, leader du Parti Socialiste belge, PS, a déclaré que la Deuxième Conférence Mondiale de Maires de l'Internationale Socialiste aurait lieu en octobre 1998, à Fès, au Maroc. La prochaine réunion du Comité de l'IS pour la Paix, la Sécurité et le Désarmement sera organisée en collaboration avec les organes appropriés des Nations unies, en novembre 1998, à Genève. La prochaine réunion du Comité de l'IS sur les Droits de la personne humaine aura lieu après le cinquantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'Homme de l'ONU qui constituera le centre de ses discussions. La prochaine réunion du Comité de l'IS pour l'Europe Centrale et Orientale, se tiendra à Bucarest, Roumanie, pendant le dernier trimestre de l'année, ainsi que le Comité Méditerranée de l'IS, qui se réunira à Bruxelles. La réunion du Comité de l'IS pour l'Amérique latine et la Caraïbe se tiendra au Venezuela à la fin septembre. D'autres activités sont prévues pour le reste de l'année y compris une autre réunion du Comité Moyen-Orient de l'IS et le Comité Asie-Pacifique de l'IS. Le secrétaire général a informé le Conseil qu'à la suite d'une rencontre européenne à Berlin, il était prévu que dans le cadre des activités de la Commission Progrès Global, d'autres réunions régionales auraient lieu cette année. L'une incluant des partis africains, prévue plus tard cette année à Dakar suivie d'une autre réunion en Asie à Dhaka. Des réunions en Amérique latine et en Amérique du Nord se tiendront pendant le premier semestre 1999.

Il a été convenu que la prochaine réunion du Conseil aurait lieu à Buenos Aires, après la nomination du candidat de l'alliance à la présidence, qui comprend les deux partis membres de l'IS, le Parti Socialiste Populaire, PSP, membre de Frepaso, et l'Union Civique Radicale, UCR, qui, ensemble, accueilleront la réunion. Le XXIe Congrès de l'Internationale Socialiste aura lieu en novembre 1999, à Paris, à la suite de l'invitation du Parti Socialiste français, avec la tenue d'un Conseil de Travail afin de préparer le Congrès, le premier semestre 1999.

 

Participants

Rapport du Secrétaire Générale

Autres conseils

Saint Domingue, 28-29 janvier 2019
Genève, 26-27 juin 2018
Barcelone, Espagne, 24-25 novembre 2017
New York, 11-12 juillet 2017 

Carthagène*, 2-4 mars 2017

Genève, 1-2 Juillet 2016
Luanda, Angola, 27-28 novembre 2015
New York, 6-7 juillet 2015 
Genève, 12-13 décembre 2014
Mexico, 30 juin - 1 juillet 2014
Istanbul, 11-12 novembre 2013
Cascais, Portugal, 4-5 février 2013

Le Cap* 30 août - 1 septembre 2012

San José, Costa Rica, 23-24 janvier 2012
Athènes, 1-2 juillet 2011
Paris, 15-16 novembre 2010
New York 21-22 juin 2010
Saint Domingue, 23-24 novembre 2009
Montenegro, 29-30 juin 2009
Vallarta, 17-18 novembre 2008

Athènes*, 30 juin - 2 juillet 2008

Genève, 29-30 juin 2007
Santiago, 6-7 novembre 2006
Athènes, 30-31 janvier 2006
Tel Aviv et Ramallah, 23-24 mai 2005
Johannesburg, 15-16 novembre 2004
Madrid, 7-8 février 2004

São Paulo*, 26 octobre 2003

Rome, 20-21 janvier 2003
Casablanca, 31 mai - 1 juin 2002
Saint-Domingue, 26-27 novembre 2001
Lisbonne, 29-30 juin 2001
Maputo, 10-11 novembre 2000
Bruxelles, 10-11 avril 2000

Paris*, 7 novembre 1998

Buenos Aires, 25-26 juin 1999
Genève, 23-24 novembre 1998
Oslo, 18-19 mai 1998
New Delhi, 10-11 novembre 1997
Rome, 21-22 janvier 1997

New York*, 8 septembre 1996

Bruxelles, 7-8 décembre 1995
Le Cap, 10-11 juillet 1995
Budapest, 2-3 décembre 1994
Tokyo, 10-11 mai 1994
Lisbonne, 6-7 octobre 1993
Athènes, 9-10 février 1993

Berlin*, 15-17 septembre 1992

Santiago, 26-27 novembre 1991
Istanbul, 11-12 juin 1991
New York, 8-9 octobre 1990
Caire, 22-23 mai 1990
Genève, 23-24 novembre 1989

Stockholm* 2-0-22 juin 1989

Madrid, 11-12 mai 1988
Dakar, 15-16 octobre 1987
Rome, 8-9 avril 1987

*À la veille du Congrès

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.