Déclaration sur la région kurde

Réunion du Conseil aux Nations Unies à Genève, 1-2 juillet 2016

Original : anglais

Le Conseil de l’Internationale Socialiste reconnaît que le Moyen-Orient traverse une période délicate. Le sectarisme, le chauvinisme national, le terrorisme, l’absence de bonne gouvernance et des conditions économiques délétères ont précipité la région dans l’instabilité.

L’IS prend acte de la question kurde dans la région et du rôle positif joué par les forces kurdes en général, et les forces peshmergas en particulier, dans la lutte contre le terrorisme et dans l’instauration d’un environnement sécurisé et accueillant pour les réfugiés et déplacés internes.

En Irak, le rôle du Gouvernement régional du Kurdistan (GRK) est crucial pour vaincre Daesh. Nous prenons acte du rôle joué et des efforts déployés par le GRK dans l’approche de différents problèmes, avec courage et sincérité. Les anciens paradigmes, sans modification des méthodes employées ni des mentalités, ne feront que reproduire un cercle vicieux.

Les aspirations kurdes à la paix, au dialogue et à une solution démocratique en Irak, en Iran, en Syrie et en Turquie sont bien accueillies et appuyées par l’IS, qui soutient leurs aspirations démocratiques.

Le Conseil de l’IS :

Encourage toutes les parties prenantes à faire preuve de retenue, éviter toute violence et régler le conflit par la voie politique.

Salue le droit à l’autodétermination par compréhension mutuelle en faveur d’une nouvelle formule entre le GRK et le gouvernement irakien.

Sollicite l’application des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la Syrie, en particulier la résolution 2254 (2015).

Reconnaît tous les efforts accomplis pour la création d’un cadre politique en Syrie garantissant le fédéralisme, la démocratie, le fédéralisme démocratique, la décentralisation ou toute autre forme de gouvernance endossée par le peuple syrien.

L’IS est conscient des efforts consentis par toutes les forces qui luttent contre Daesh en Syrie, y compris les forces démocratiques syriennes (SDF-YPG/J, et d’autres kurdes syriens) en coordination avec les alliances internationales.

Enfin, nous enjoignons l’ensemble des parties internationales ainsi que les Nations Unies à venir en aide aux réfugiés et à mettre en place le contexte nécessaire à l’éradication des causes des migrations et les aider à retourner dans leur pays d’origine.

 

_______________

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.