Resolution - Faire Avancer les Espoirs du Peuple dans la Monde Arabe: Soutenir la Vision de Libertes et Droits pour tous

CONSEIL d'ATHENES: le monde arabe - la paix au Moyen-Orient - l’énergie nucléaire 01-02 juillet 2011


Original : anglais
 

Les événements ces derniers mois à travers le monde arabe montrent indéniablement que la démocratie, la liberté et la justice sociale ne sont pas limitées à certaines nations, régimes, religions ou peuples. Ils réaffirment notre foi dans les valeurs humaines fondamentales que notre Internationale s’est engagée à promouvoir et à défendre.

L’Internationale rend hommage à tous ceux qui ont souffert de répression et de brutalité à travers le monde arabe, et nombreux d’entre eux ont donné leurs vies pour les causes et idéaux que notre organisation cherche à défendre. Nous le devons à tous ces gens de garantir que leurs espoirs et rêves d’un avenir libre et démocratique devienne réalité.

Tenant compte des luttes au Yémen, en Libye et en Syrie, le Conseil:

• Réaffirme sa solidarité avec ceux s’efforçant à apporter la paix et la démocratie au Yémen, et salue les groupes de jeunes et de femmes se trouvant en première ligne de ce mouvement ainsi que son parti membre l’PSY;

• Condamne avec la plus grande vigueur l’oppression et la violence du régime yéménite contre les activistes pacifiques et appelle à ce que les responsables soient traduits en justice;

• Soutient les efforts des la réunion conjointe des partis pour une résolution pacifique du conflit et pour une transition vers la démocratie et la fin du régime du Président Saleh;

• Soutient la lutte et la vision du peuple libyen de créer une société pacifique, stable et démocratique et reconnaît les efforts du Conseil national de transition libyen comme un interlocuteur légitime à cette fin, ainsi que la contribution de l’Union Africaine pour la liberté et la démocratie en Libye par un processus avec la représentation la plus large possible du peuple libyen;

• Souligne sa conviction que seul un système démocratique garantissant toutes les libertés et droits fondamentaux résultera dans une prospérité à long-terme pour le peuple libyen;

• Déplore la perte de vies civiles et appelle à un cessez-le-feu et à une solution négociée du conflit;

• Condamne la situation en Syrie, où un régime non-démocratique a recours à la violence et prend délibérément pour cible des innocents en réponse aux revendications légitimes du peuple pour plus de droits et de libertés;

• Exprime son soutien à ces revendications et résout à établir des contacts avec les partis de l’opposition en Syrie et invite les membres de l’opposition à des prochaines réunions de l’Internationale.

Au Yémen, en Libye et en Syrie, les régimes restés au pouvoir depuis des décennies par des voies non démocratiques ont perdu toute légitimité par les actions entreprises contre leurs propres citoyens. Le massacre aveugle de manifestants civils pacifiques par les forces de sécurité de l’Etat est déplorable et tous les auteurs de tels actes de violence, d’oppression et de meurtre contre leur peuple doivent en être tenus responsables. Nous réaffirmons notre conviction que ces régimes répressifs tomberont et qu’ainsi un meilleur avenir pour tous les peuples de ces pays sera assuré, restant en solidarité avec ceux qui cherchent à mettre en place ces changements.

L’Internationale Socialiste demeure saisie des situations en Egypte et en Tunisie, reconnaissant les défis se présentant par les transitions post-révolutionnaires vers la démocratie et des dangers qui menacent les libertés durement obtenues depuis la chute de leurs régimes autoritaires.

Conformément à cela, l’IS appelle à une transition rapide vers un régime démocratique et au contrôle civil sur les institutions de l’Etat.

L’Is appelle également à une période de dialogue pour établir un cadre et un calendrier pour les élections, approuvé par toutes les parties, et pour garantir que l’Egypte réalise son avenir en tant qu’Etat constitutionnel démocratique. Le calendrier de transition démocratique doit permettre l’établissement des partis politiques avec des opportunités égales. En même temps, la préparation de la nouvelle constitution devra être faite par un organisme composé de parlementaires et de représentants de la société civile. Cette nouvelle constitution devra garantir l’égalité entre les hommes et les femmes et la protection des droits de l’homme.

En Tunisie, les élections sont prévues pour cette année, le 23 octobre, avec le soutien de tous les partis majeurs, et nous appelons la communauté internationale à fournir le soutien financier nécessaire alors que la Tunisie cherche à se reconstruire et d’accomplir la transition vers la démocratie. Ceci est d’autant plus important à la lumière de la solidarité du peuple tunisien à l’égard de 150.000 réfugiés libyens qui ont fui le pays depuis le début de la lutte pour la démocratie en Libye. Nous reconnaissons que l’Egypte et la Tunisie font face à des défis financiers alors qu’ils reconstruisent leurs pays après leurs révolutions dans un climat économique défavorable. Nous appelons la communauté internationale et l’UE à tenir leurs promesses d’une aide économique extraordinaire pour l’Egypte et la Tunisie dédiée au renforcement du processus de démocratisation, soutenant le développement et combattant le chômage.
Dans les deux pays, le renversement des anciens régimes autoritaires représente une opportunité pour les peuples de construire une société démocratique, juste et égalitaire, où chaque citoyen a le droit à la liberté d’expression et à un vote dans des élections libres, justes et transparentes, où les droits de la femme sont garantis, et où les femmes ont le droit et sont encouragées à participer dans la politique et de se présenter aux élections, et où les libertés religieuses sont respectées et la discrimination interdite. Telle est la société revendiquée par le peuple lorsqu’il est descendu dans la rue et les moteurs de la révolution n’accepteront pas, et ne doivent pas accepter, un retour aux anciens systèmes politiques non représentatifs et non démocratiques.

En particulier, nous reconnaissons la contribution faite par les mouvements de jeunesse aux soulèvements arabes, non seulement par leur façon de tenir tête aux régimes autoritaires qui souvent ont été en place depuis qu’ils sont nés, mais également par leur utilisation des médias sociaux et du journalisme citoyen pour attirer l’attention du reste du monde sur ces luttes et sur la réponse barbare des autorités.

Le Conseil exhorte le Maroc et le Front Polisario de continuer de négocier une solution pacifique et durable du conflit du Sahara occidental sous les auspices de l’ONU et exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et aux efforts actuels entrepris par l’ambassadeur Christopher Ross, Envoyé spécial des Nations unies, visant à parvenir à une solution pacifique et durable du conflit. Dans ce contexte, nous demandons au Comite Méditerranée de l’IS de continuer son travail an faveur des valeurs de la démocratie et des droits de l’homme.

A travers le monde arabe, les démocrates continuent d’avoir besoin de notre aide, de notre soutien et de notre solidarité. Le soutien continu politique et économique de la communauté internationale sera un facteur crucial dans le succès des mouvements démocratiques d’une grande inspiration auxquels nous assistons.

Dans tous ces domaines, l’Internationale accompagnera le processus de démocratisation, nouant le dialogue avec nos membres et en construisant de nouveaux partenariats dans ces nouvelles démocraties naissantes, ouvrant la voie à un changement fondamental dans le monde arabe.

L’Internationale Socialiste enverra des missions dans chacun de ces pays, construisant et développant des partenariats avec des organisations sociétales et politiques qui partagent nos valeurs et principes afin d’apporter notre plein soutien aux peuples et leaders et pour définir les priorités et tâches de la communauté internationale et de notre propre organisation dans cette région du monde.

Conformément à ce qui précède, le Conseil convient d’établir un comité spécial pour travailler sur le monde arabe.

 

________________

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.