Résolution sur le Venezuela

XXV Congrès de l'Internationale Socialiste, Carthagène, Colombie, 2-4 mars 2017

Original : espagnol

Le Congrès mondial de l’Internationale Socialiste, réuni à Carthagène des Indes les 2, 3 et 4 mars de cette année, réitère une nouvelle fois sa profonde préoccupation face à la grave crise politique, économique et sociale que traverse le Venezuela, en conséquence de politiques économiques et sociales erronées, et d’attitudes autoritaires qui violent non seulement les principes démocratiques que nous soutenons, à l’Internationale Socialiste, mais qui représentent également une violation systématique des droits de l’homme, configurée alors en politique d’État, ce que nous condamnons vivement.

L’Internationale Socialiste appelle une nouvelle fois le Président Nicolás Maduro à libérer les prisonniers politiques, à respecter l’Assemblée nationale et l’immunité de ses parlementaires. En démocratie, l’autonomie des pouvoirs est un principe fondamental, et l’utilisation des uns contre les autres ébranle et compromet leurs valeurs et principes fondés sur le respect, l’équilibre et l’autonomie des pouvoirs.

L’Internationale Socialiste exhorte, avec une vive inquiétude, le gouvernement de Nicolás Maduro à respecter les accords conclus à la Table de dialogue et facilités par l’UNASUR, le Vatican et les anciens Présidents José Luis Rodríguez Zapatero, Martín Torrijos et Leonel Fernández, au sujet de l’ouverture du couloir humanitaire, de la libération des prisonniers politiques, de la reconnaissance de l’autonomie des pouvoirs et, surtout, du respect des normes constitutionnelles telles que la conduite de processus électoraux précisément définis dans la Magna Carta, à laquelle ont contribué la communauté internationale et l’Internationale Socialiste pour dégager une solution politique et pacifique à la grave crise que traverse le Venezuela.

 

_______________

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.