Initiatives on the Structures and Organisation of the Socialist International as We Move into the New Century

XXIème Congrès de l'Internationale Socialiste, Paris, 8-10 novembre 1999

Presentées par le Secrétaire Général et approuvées par le Congrès

 

• Assurer que la composition du Présidium reflète le caractère global et inclusif de l'organisation.

• Créer au sein du Présidium un petit groupe, un exécutif qui, avec le Président et le Secrétaire Général, participerait de près à nos activités et répondrait aux développements affectant notre Internationale. Les membres du Présidium devraient décider de la composition de ce groupe, conformément aux propositions du Président lors de leur première réunion après le Congrès.

• Faire en sorte que le Conseil examine, à sa prochaine réunion, ses règles de procédure pour rehausser son travail dans des domaines tels que les formats des débats, ainsi que des propositions pour tenir des différents types de Conseils, comme par exemple, des réunions de travail sur des sujets pressants qui préoccupent nos membres et des rencontres sur des thèmes plus larges. Au cours de cette première réunion du Conseil après le Congrès, on devrait élaborer le plan du travail que l'Internationale Socialiste devra exécuter pendant la prochaine période.

• Renforcer le travail de nos Comités régionaux en stimulant une coopération encore plus forte parmi les partis membres, à la fois au sein de diverses zones géographiques et dans l'ensemble de notre organisation. La révision par le Conseil de la tâche de nos Comités thématiques à la lumière de l'évolution des développements globaux et la contemplation d'initiatives telles que l'organisation de séminaires et de conférences spécifiques, la création de groupes de travail ou des équipes spéciales ayant des mandats précis pendant une période déterminée. Avancer l'utilisation de missions d'établissement des faits, d'observation des élections et d'autres missions spéciales.

• Tenir un nouveau type de forum mondial avec la participation de personnalités sociales-démocrates distinguées, y compris des leaders gouvernementaux, ainsi que d'éminents économistes, des académiciens et des personnalités du monde des affaires et du travail à une réunion progressiste avec des panels, des présentations, des groupes de travail. Organiser un premier forum de ce type en juin 2001 à l'occasion du cinquantième anniversaire du rétablissement de notre Internationale.

• Développer une stratégie de communication renforcée, y compris la création d'un groupe de travail composé de chargés de presse et de communication de nos partis membres, basé sur un engagement et une participation plus active de tous nos leaders, ainsi qu'un rôle plus important et concerté pour nos membres dans leurs propres pays dans lesquels ils savent mieux comment donner une image plus forte de l'action de notre Internationale.

• Tout en reconnaissant que rien ne puisse substituer les cotisations de nos membres, garantie de notre indépendance et de notre crédibilité, rechercher d'autres sources de financement à travers un groupe de travail du SIFAC, qui seraient utilisées afin de renforcer la capacité de notre organisation, pour ouvrir la voie à plus d'initiatives de divers types et pour augmenter les ressources professionnelles à la disposition du Secrétariat.

• Faire en sorte que le Conseil crée des structures pour aider à développer, là où c'est nécessaire, la capacité organisationnelle de nos partis à savoir des programmes de formation, des manifestes électoraux et le développement des campagnes, utilisant les ressources et l'expérience de nos membres.

• Renforcer les capacités du SIFAC en augmentant, de sorte que cela reflète la diversité croissante et le caractère global de notre organisation, le nombre de ses membres élus de neuf à quinze. Le SIFAC développera davantage les critères d''adhésion à l'IS et présentera ses conclusions.

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.