Pour une Réponse Progressiste : la Crise Financière Globale Commission de l'IS sur les Questions Financières Globales à New York

31 Mars 2009

La Commission de l’IS sur les questions financières globales s’est réunie à New York 31 mars 2009 avant le Sommet du G20 qui se tiendra à Londres pour traiter de la crise financière globale.

Le Président de la Commission, le Professeur Joseph Stiglitz, a introduit la discussion, qui a couvert la réponse sociale-démocrate globale à la crise. Etant donné que la nouvelle phase de la crise affecte les pays émergents et en développement, et l’urgence de la situation pour beaucoup de personnes autour du monde aujourd’hui, la Commission a établi un message aux dirigeants du G20 appelant à une action décisive internationale.

Critiquant les inadéquations et erreurs du système économique qui ont conduits à des pratiques financières débridées, causant des dommages à l’environnement et des inégalités autour du monde, la Commission a appelé à de nouvelles règles du jeu pour l’économie mondiale, un jeu où les citoyens ne seraient pas les subalternes du marché. Il a été établi qu’il était nécessaire de garantir que les marchés servent les besoins des personnes, au lieu de leur faire supporter le pire de la crise.

Demandant que les dirigeants globaux agissent maintenant pour restructurer, réguler à nouveau, et réformer le système global financier, la Commission a appelé à de nouveaux modèles pour gouverner les activités financières par fonction, l’établissement de nouveaux modèles obligatoires transparents et éternels, ainsi que de tracer une nouvelle Organisation Financière Mondiale qui mettra en œuvre des modèles globaux et globalisera l’exécution des mesures. La Commission a aussi appelé à l’arrêt des paradis fiscaux.

La Commission a ajouté que la structure du G20 traitant de l’actuelle crise financière est une étape en avant dans la recherche pour des réponses globales coordonnées par la communauté internationale, le but devrait être maintenant d’engager d’autres nations également dans un contexte plus large, dans un esprit de globalité, dans la poursuite de solutions communes que nous cherchons tous aujourd’hui.

La Commission, établi par le Présidium de l’Internationale Socialiste lors de sa réunion aux Nations-Unies, à New York, à la fin du mois de Septembre 2008, a rassemblé des dirigeants politiques, des ministres et experts du monde entier. Ont assisté à la réunion de New York : le Professeur Joseph Stiglitz des Etats-Unis, Lauréat du Prix Nobel et Président de la Commission ; Anatoly Aksakov, Membre du Bureau de la Banque Centrale de la Fédération Russe et membre de la Duma de l’Etat Russe, Parti Une Russie Juste ; Cuauhtémoc Cárdenas, Fondateur du Parti de la Révolution Démocratique PRD, Mexique et Président Honoraire de l’Internationale Socialiste ; Elio Di Rupo, Leader du Parti Socialiste, PS, Belgique, et Vice-Président de l’IS ; Eero Heinäluoma, Parti Social-Démocrate Finlandais et Vice-Président de l’IS ; Fathallah Oualalou, Ancien Ministre des Finances, Union Socialiste des Forces Populaires, USFP, Maroc ; Antolin Sánchez Presedo, Membre du Parlement Européen, Parti Socialiste Ouvrier Espagnol, PSOE, Espagne, et Markus Klimmer, Conseiller politique du Parti Social-Démocrate, Allemagne ; George Papandreou, Président de l’Internationale Socialiste et Luis Ayala, Secrétaire Général de l’Internationale Socialiste, ont travaillé auprès des membres qui ont pris part à cette deuxième réunion de la Commission. Les membres de la Commission ont aussi été rejoints par un nombre d’universitaires des Etats-Unis et d’Europe, qui ont assisté à titre de conseillers.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.