Grandes Lignes du Rapport de la Commission de l'Internationale Socialiste pour une Societe Mondiale Durable

Septembre 2009

I. D’une économie dépendant en carbone à une société à faible teneur en carbone

A. La création de la Commission SMD lors du Conseil de l’IS de Santiago en novembre 2006 et à Genève en juin 2007 et comment elle constitue une extension logique du travail de longue date de l’Internationale Socialiste sur l’environnement, le développement économique durable et équitable, l’éradication de la pauvreté et garantir la paix et la sécurité

B. Réunionsde la Commission, les travaux lors du XXIII Congrès à Athènes, séminaires de la Commission

C. Travaux et réunions autour de la Conférence de Bali en décembre 2007 et de la Conférence dePoznań en décembre 2008

D. Travaux et réunions avant la Conférence de Copenhague en décembre 2009

II. De Bali à Copenhague

A. Evaluation de la Feuille de route de Bali et du Plan d’action de Bali et suivi des conférences UNFCCC en 2008

B. Evaluation de la Conférence dePoznań en décembre 2008

C. Evaluation des Conférences UNFCCC ultérieures en 2009

D. Statutdes négociations de l’UNFCCC et du texte de négociations à compter de septembre 2009

III. Atténuation, adaptation, transfert de technologie, financement

A. Réduire les émissions de gaz à effet de serre : élaborer des critères pour la réduction des émissions de carbone par pays

B. Réduire les émissions de gaz à effet de serre dans la consommation de l’énergie à travers une efficacité  croissante en conformité avec le développement d’un pays

C. Inverser la déforestation par l’intermédiaire de la préservation et de la reforestation

D. Transferts technologiques et renforcement de capacité en ce qui concerne l’atténuation

E. Transferts technologiques et renforcement de capacité en ce qui concerne l’adaptation et la réponse

F. Financement des transferts de technologie et du renforcement de capacité

IV.  La mise en œuvre des engagements

A. Qui mesure ? procédures et mécanismes concernant la conformité

B. Education et atteindre les personnes au niveau local, national et international

C. Redéfinir et réformer la gouvernance globale et construire des institutions internationales

V. L’après Copenhague : Aller en avant

A. Une vision pour une société mondiale durable à long terme : un aperçu sur un futur développement et croissance équitables et écologiques, y compris les politiques et les meilleures pratiques

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.