Réunion du Comité de l'Internationale Socialiste pour l'Europe Centrale et Orientale, Ljubljana, Slovénie

12-13 juillet 2002

Le Comité de l’IS pour l’Europe Centrale et Orientale, SICEE, s’est réuni à Ljubljana, Slovénie, les 12 et 13 juillet, centrant ses discussion sur la paix et la stabilité dans les Balkans et le processus d’élargissement de l’Union européenne.

La réunion, qui a inclu la participation de partis membres de l’IS et d’invités de la région ainsi que d’autres délégués, a commencé avec des contributions de Luis Ayala, secrétaire général de l’Internationale ; Borut Pahor, président du parti hôte, la Liste Unifiée des Sociaux-Démocrates, ZLSD ; Lászlo Kovács, leader du Parti Socialiste Hongrois, MSzP, ministre des Affaires étrangères et co-président du Comité; et Piero Fassino, leader des Démocrates de Gauche, DS, Italie, co-président du Comité.

Une déclaration reflétant les discussions sur les thèmes principaux a été adoptée. Le Comité a salué les progrès réalisés en faveur de la paix et de la stabilité dans le Sud-est de l’Europe et a lancé un appel pour d’avantage de coopération entre les pays dans la région, les pays voisins candidats à l’Union européenne et les Etats membres de l’UE. Examinant les cas de la Serbie et du Monténégro, de la Macédoine, du Kosovo, de la Bosnie et Herzégovine, le SICEE a souligné l’importance des engagements économiques, politiques et militaires de la communauté internationale dans la région et a lancé un appel à tous les partis membres de l’IS pour qu’ils y soutiennent les forces politiques sociales-démocrates et les initiatives en faveur du renforcement de la démocratie.

Considérant l’élargissement de l’Union européenne comme un ‘choix décisif et stratégique pour le futur du continent européen’ et ‘une opportunité historique pour l’unité de l’Europe’, le Comité a reconnu l’engagement et la détermination des pays candidats et a exprimé ses espoirs que les négociations avec les pays candidats se finalisent sous la présidence danoise actuelle, afin que l’accession de nouveaux membres puisse commencer à partir de 2004. Le Comité a lancé un appel à tous les gouvernements et parlements européens pour qu’ils accélèrent le processus de ratification des accords signés et a sollicité l’UE de préparer en avance les ressources financières nécessaires pour favoriser une meilleure intégration de tous les pays candidats. (Texte complet de la déclaration)

Le Comité a également examiné la situation politique de pays dans la région et a salué les succès réalisés par les partis socialistes et sociaux-démocrates lors des récentes élections en Pologne, Hongrie et en République tchèque.

 

Participants

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.