Déclaration de Sofia

Réunion du Comité de l’IS pour l’Europe centrale et orientale, SICEE, Sofia, Bulgarie, 14-15 Juin 2003

Original : anglais

Le Comité de l’Internationale Socialiste pour l’Europe Centrale et Orientale, SICEE, réuni à Sofia les 14 et 15 juin 2003,

1. Considérant que l’élargissement de l’Union européenne (UE) est un événement historique pour les peuples et nations d’Europe, qui atteindront pour la première fois de leur histoire l’objectif d’une Europe unie dans la paix et la démocratie, dont tous les citoyens bénéficieront d’une même dignité, le SICEE: - accueille avec satisfaction la conclusion de la Convention Européenne avec l’adoption d’un projet de Constitution et d’une nouvelle architecture institutionnelle; - espère que la proposition de la Convention européenne sera approuvée par la Conférence intergouvernementale; - souligne l’importance pour l’Union européenne d’adopter toutes les mesures financières et d’organisation requises afin de soutenir et de faciliter l’intégration des nouveaux pays membres; - réaffirme que la Bulgarie et la Roumanie devraient joindre l’UE en 2007, ce qui contribuerait à la stabilité politique et économique dans les Balkans et dans l’Europe du Sud-est; - insiste sur la nécessité de donner une réponse claire et constructive à la demande d’adhésion de la Turquie; - réaffirme qu’il est nécessaire de poursuivre la stratégie d’adhésion de la Croatie dans l’UE et d’entamer dans peu de temps des négociations pour atteindre cet objectif; - demande que l’UE définisse une feuille de route pour commencer un processus d’intégration pour l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Macédoine, la Serbie et Monténégro, suite à la décision du Conseil européen à Feira; - considère que l’élargissement de l’UE requiert une bonne coopération avec les pays voisins de l’Est: la Russie, l’Ukraine, le Bélarus et la République de Moldova, dont certains pourraient à l’avenir exprimer le désir de joindre l’UE;

- souligne l’importance des prochaines élections européennes qui devraient donner la possibilité de présenter au public une vuepolitique commune des socialistes et sociaux-démocrates européens.

2. Considérant l’importance stratégique des Balkans pour la stabilité, la sécurité et la paix en Europe: - se déclare satisfait des progrès accomplis dans le processus de stabilisation et de paix dans les Balkans; - affirme que pour garantir la paix et la stabilité dans la région, il est nécessaire d’assurer dans chaque pays un système légal et juridique, l’égalité des droits de tous les citoyens, femmes et hommes, quelque soit leur origine ethnique, et un respect de leurs caractéristiques culturelles et religieuses; - réaffirme la nécessité de réglementer l’immigration, tout en respectant le droit à la liberté de circulation et de combattre le trafic illicite et toute forme de crime afin d’assurer la sécurité, la stabilité et la croissance; - invite les institutions internationales à soutenir et encourager le retour des réfugiés et des personnes déplacées en provenance de différents pays; - demande à la communauté internationale, et en particulier à l’Union européenne, à l’OTAN et aux Nations Unies, de poursuivre leur ferme engagement en faveur de la mise en œuvre totale des accords de paix de Dayton, de l’accord national pour la Macédoine, de la nouvelle structure constitutionnelle de la Serbie et Monténégro, et du processus de stabilisation au Kosovo; - encourage - à la lumière de la résolution 1244 de l’ONU - un dialogue ouvert sur le futur du Kosovo, basé sur la volonté de tous le citoyens du Kosovo, sur le respect des droits des minorités et sur le droit du retour de tous les réfugiés et personnes déplacées du Kosovo; - se félicite du fait très important que l’UE ait directement assumé l’initiative de maintien de la paix en Macédoine; - préconise à l’UE de promouvoir des politiques et de préparer les ressources financières nécessaires pour soutenir le développement économique et la stabilisation politique des Balkans; - demande aux Etats des Balkans de développer tous les moyens possibles de coopération et d’intégration régionale parmi les pays limitrophes, afin de créer les meilleures conditions pour l’intégration des Balkans au sein de l’UE;

- encourage les partis socialistes et sociaux-démocrates à soutenir les politiques de stabilisation et d’intégration des Balkans et souligne l’importance de la réunion des leaders convoquée par l’Internationale Socialiste en septembre prochain à Tirana.

3. Exprimant sa satisfaction quant au rôle joué par les partis socialistes et sociaux-démocrates en Europe centrale et orientale, y compris dans de nombreux pays où ils remplissent des fonctions gouvernementales, le SICEE:

- considère comme très essentiel le renforcement de la présence du socialisme démocratique également en Russie, dans les nations de la CEI et dans le Caucase, et à cette fin, l’Internationale Socialiste prendra les initiatives nécessaires.

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.