Résolution

La réunion du Comité Moyen-Orient de l'Internationale Socialiste, Ramallah et Tel-Aviv, 14-15 Mai 1997

Original: anglais

Le Comité Moyen-Orient de l'Internationale Socialiste, SIMEC, en réunion à Ramallah et Tel-Aviv les 14 et 15 mai 1997, déclare:

- Le SIMEC regrette profondément l'impasse atteinte par le processus de paix au Moyen-Orient. L'absence de progrès entraîne un risque manifeste d'une nouvelle intensification de la violence dans la région et l'ébranlement des forces de la paix. Tous les efforts doivent être faits pour revitaliser ce processus.

- Les accords d'Oslo doivent être respectés et pleinement mis en oeuvre par les deux parties.

- Israel a notamment la responsabilité de remettre en route le processus de paix en ne continuant pas les travaux de construction à Har Homa. Le SIMEC condamne les politiques de peuplement menées par le gouvernement israélien actuel, qui met en danger le processus de paix. Israël doit s'engager à remplir ses obligations concernant la sécurité de passage entre Gaza et la Cisjordanie, l'opération de l'aéroport de Gaza, la construction du port de Gaza, la libération des prisonniers et tout nouveau redéploiement.

- Des négociations sérieuses et constructives sur le statut permanent doivent être mises en route pour réaliser une paix durable et mutuellement acceptable entre les peuples israéliens et palestiniens, sur la base de la mise en oeuvre des résolutions 242 et 338 du Conseil de sécurité, qui concrétisent le principe du Territoire pour la Paix. Le Comité souligne la nécessité d'engager un dialogue sérieux sur toutes les questions non résolues.

- La coopération en matière de sécurité entre les palestiniens et les israéliens doit reprendre quelles que soient les circonstances. La sécurité est un souci commun de tous.

- Des mesures appropriées visant à favoriser un climat de confiance doivent être définies et mises en oeuvre pour que les parties puissent commencer progressivement à créer le minimum de confiance nécessaire pour relancer les négociations.

- La communauté internationale a des intérêts vitaux dans le développement futur du Moyen-Orient. Les Etats-Unis et l'Union européenne et toutes les parties intéressées sont exhortés à redoubler d'efforts pour faire reprendre les négociations et garantir leur progression.

- Les négociations entre Israël et la Syrie et entre Israël et le Liban doivent reprendre, sur la base des résolutions 242 et 425 du Conseil de sécurité.

- L'aide économique internationale visant à soutenir l'Autorité Palestinienne doit être poursuivie et augmentée car elle constitue une contribution vitale à la construction d'une société viable et démocratique, respectueuse des droits fondamentaux de la personne dans les zones palestiniennes.

- Le SIMEC félicite le Congrès du Parti Travailliste Israélien qui a décidé de reconnaître la proposition de création d'un Etat palestinien. Le SIMEC fait à cet égard également référence à la décision prise de longue date par le Mapam/Meretz.

- Le Comité Moyen-Orient de l'Internationale Socialiste, en réunion ces deux derniers jours à Ramallah et Tel-Aviv, rappelant son engagement pris de longue date de rapprocher les parties du processus de paix et le rôle historique qu'il a joué dans ce processus, renouvelle, à ce stade critique, sa ferme intention de continuer à travailler pour une paix équitable et durable dans la région.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.