L’Internationale Socialiste promouvoit la paix au Moyen-Orient

22-25 mars 2004

Le Président du Comité Moyen-Orient de l’Internationale Socialiste, Thorbjørn Jagland, le vice-président Massimo D’Alema et le secrétaire général de l’IS, Luis Ayala, ont tenu des discussions à Bruxelles, Jérusalem, Ramallah et Tel Aviv du 22 au 25 mars 2004, suite à une décision prise par la réunion du Conseil de l’IS à Madrid le mois dernier, sur la sérieuse détérioration de la situation au Moyen-Orient et afin d’explorer des formes pratiques pour renouveler le processus de paix.

Les premières discussions se sont tenues à Bruxelles le 22 mars avec le secrétaire général de l’Union européenne et haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune, Javier Solana, et avec le président de la Commission européenne Romano Prodi, sur le rôle et la contribution de l’Union européenne dans la promotion de la paix entre Israéliens et Palestiniens.

A Jérusalem, le 23 mars, les représentants de l’IS ont rencontré le président du Parti Travailliste et leader de l’opposition, Shimon Peres, avec lequel ils ont discuté de l’aggravation de la situation dans la région et des derniers graves développements, y compris l’assassinat du cheik Yassine, leader du Hamas, la veille. Des discussions se sont tenues cette journée avec le premier ministre adjoint israélien, Ehud Almert, qui a souligné la position du gouvernement en ce qui concerne le retrait annoncé de Gaza et d’autres actions du gouvernement ainsi que leurs points de vues sur les relations avec les Palestiniens.

Le 24 mars, une réunion s’est déroulée à Jérusalem avec Yossi Beilin, leader du Yachad, le nouveau Parti Social-Démocrate israélien, et l’un des auteurs de l’Initiative de Genève. Ce jour là, les représentants de l’IS se sont rendus à Ramallah, où ils ont rencontré le président de l’Autorité palestinienne, Yasser Arafat, le premier ministre de l’AP, Ahmed Qurei, ainsi que d’autres membres du cabinet de l’AP et de la direction du Fatah, avec lesquels ils ont tenu des échanges sur la situation de crise du processus de paix dans la région et écouté leurs points de vue concernant la recherche d’une solution pacifique au conflit.

Le 25 mars, suite aux discussions antérieures avec les Israéliens et les Palestiniens, une réunion tripartite s’est déroulée avec la participation du leader de l’opposition israélienne, Shimon Peres, le ministre des négociations de l’Autorité palestinienne, Saeb Erekat, et les représentants de l’IS, durant laquelle la détérioration actuelle du conflit israélo-palestinien a été examinée et des initiatives pour faire avancer d’urgence le processus de paix ont été discutées.

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.