Migration est-ouest - thème abordé à la réunion de l'IS à Chisinau

21-22 juillet 2006

Le Comité de l’Internationale Socialiste sur les Migrations s’est réuni à Chisinau les 21 et 22 juillet 2006. Examinant un sujet qui touche les vies d’un grand nombre de personnes en Moldova - la Migration Est-Ouest - la réunion était accueillie par le Parti Social-Démocrate (SDPM) et le Parti Démocratique (DPM) et a été l’objet d’une grande attention dans le pays.

A côté des délégués de partis membres de l’IS, un nombre d’ONG ainsi que d’autres représentants d’organisations internationales travaillant sur ce thème, ont participé aux discussions du Comité.

La réunion a été ouverte par des interventions de Luis Ayala, secrétaire général de l’Internationale Socialiste ; Amalia García, présidente du Comité et gouverneur de l’Etat de Zacatecas, PRD, Mexique ; Dumitru Diacov, président du DPM et Eduard Musuc, au nom du SDPM.

La situation actuelle concernant la migration en Moldova et son impact socio-économique ont été présentés par la présidente du Comité pour la Protection sociale, la Santé et les Affaires familiales du Parlement moldave, Valentina Buliga, également vice-présidente du DPM ; par Loretta Handrabura, présidente du Conseil national du SDPM, Moldova ; et par Ruslan Tanasa, expert en migration, de l’Université étatique de Moldova ; avec d’autres contributions de la représentante de l’Organisation internationale du Travail, OIT, dans la région, Jana Costachi ; de Liuba Revenko, coordinatrice du programme de USAID et de l’ONG Winrock ; de Ana Revenco, directrice du centre international ‘La Strada’, un réseau de prévention du trafic des femmes en Europe centrale et de l’Est ; et de Veronica Lupu, du Centre préventif contre le trafic des femmes en Moldova.

Les différents aspects de la migration dans le pays et dans la région ont été analysés en profondeur, en particulier les effets positifs et négatifs de la migration et les politiques, approches et autres initiatives requises de la part du secteur public et de la société civile pour aborder la question positivement.

Le cas particulier de la migration illégale a été discuté en détail, soulignant l’absence de statut pour les migrants illégaux dans le pays de destination et tous les dangers qui s’ensuivent : le travail illégal et l’exploitation des travailleurs; le manque d’accès aux systèmes de services médicaux et la violation de leurs droits humains.

L’un des effets les plus alarmants de la migration dans la région concerne le trafic d’êtres humains, surtout des femmes et des enfants, au sujet duquel les membres du Comité ont lancé un appel pour des efforts collectifs et combinés de la part des gouvernements des pays d’origine et de destination, avec la participation du secteur privé, de la société civile et des ONG, soulignant le besoin pour plus d’information publique et des campagnes de sensibilisation pour combattre le trafic d’êtres humains.

L’un des aspects mis en avant dans les discussions était la nécessité pour la communauté internationale de faire progresser de façon plus décisive la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement, afin de surmonter la pauvreté ainsi que les autres conditions qui forcent aujourd’hui les personnes à migrer. Les délégués ont aussi souligné le besoin d’approfondir la coopération entre gouvernements pour renforcer la protection des droits des migrants et de développer davantage la capacité de réponse des organisations internationales en ce qui concerne la migration.

Parmi les suggestions particulières qui ont été abordées figurait également le renforcement des droits politiques des migrants pour qu’il leur soit possible de voter, de l’étranger, aux élections dans leur pays d’origine, comme politique spécifique à promouvoir par les sociaux-démocrates. Le Comité a également exprimé son soutien pour l’appel lancé par les délégués du pays hôte en faveur de procédures plus humaines en ce qui concerne le statut des migrants moldaves.

Remerciant les hôtes pour leur hospitalité et leurs nombreuses contributions au succès de la réunion, les délégués ont approuvé une Déclaration soulignant des thèmes qui ont été abordés dans les discussions.

Durant le programme d’activités en Moldova, le Président de la République, S.E. Vladimir Voronin, a reçu le Secrétaire Général de l’Internationale Socialiste le 21 juillet et le Président du Parlement moldave, M. Marian Lupu, a reçu une délégation du Comité le 22 juillet.

La prochaine réunion du Comité se tiendra, comme prévu, en Grèce et en Turquie, accueillie par les partis membres de l’IS, le Mouvement Panhellénique Socialiste, PASOK, et le Parti Républicain du Peuple, CHP, les 24 et 25 octobre 2006, sur l’île de Rhodes et dans la ville de Marmaris. Le Comité contribuera également au Dialogue de Haut Niveau des Nations Unies sur la Migration internationale et le Développement, qui se tiendra à New York les 14 et 15 septembre 2006.

 

Participants

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.