L’Internationale Socialiste à la 5e Conférence ministérielle de l’OMC, Cancún

10-14 Septembre 2003

A la veille de la 5e Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce qui se déroule du 10 au 14 septembre 2003, des représentants de partis membres de l’Internationale Socialiste de différentes régions du monde se sont rassemblés à Cancun pour une réunion à laquelle participaient également des dirigeants syndicaux afin d’échanger des vues sur les thèmes de la Conférence.

Les participants ont rappelé leur engagement face à l’objectif essentiel de la réforme du système commercial international, et ont souligné que l’OMC se devait de réagir face aux besoins et attentes de la grande majorité des personnes qui vivent dans les pays en développement du monde.

Les participants au rassemblement ont convenu que l’OMC devait maintenant agir courageusement pour changer les règles du commerce agricole en éliminant les subventions et en ouvrant les marchés aux exportations agricoles du monde en développement. Ceci ouvrirait de nouvelles possibilités de progrès au niveau des autres questions à l’ordre du jour de la Conférence et joueraient un rôle déterminant pour éliminer la pauvreté dans le monde et améliorer la vie de millions de personnes dans les pays en développement.

En ce qui concerne l’ouverture des marchés aux produits non agricoles, les participants ont signalé qu’il était nécessaire de tenir compte du niveau de développement de chaque pays, de son degré de diversification économique et du temps nécessaire pour qu’il s’ajuste aux marchés libres.

Pour la question des problèmes dits " de Singapour " - règles d’investissement, politique en matière de concurrence, transparence dans l’approvisionnement du gouvernement et facilitation des échanges commerciaux - les participants ont conclu qu’il devait y avoir une convergence d’intérêts entre les pays en développement et les pays développés et un engagement sérieux à fournir une aide au développement et une assistance technique aux pays en développement.

Les participants ont réitéré la position de l’Internationale Socialiste en faveur d’une plus grande coopération entre l’OMC et d’autres organes des Nations Unies, et ont souligné la nécessité de donner la priorité à l’emploi, aux conditions sociales, aux droits de la personne et du travail, ainsi qu’à l’environnement.

La réunion a réaffirmé l’engagement de l’Internationale Socialiste pour que l’économie mondiale fonctionne au profit de tous et sa conviction comme quoi le commerce peut ouvrir de nouvelles possibilités de rassembler les personnes, de diminuer les inégalités et de renforcer la solidarité pour obtenir un monde plus juste, et en appelle à la Conférence de Cancun pour qu’elle marque un grand tournant dans la coopération internationale nécessaire pour atteindre ces objectifs.

Le 9 septembre 2003

 

 


Comminqués de presse - L’Internationale Socialiste lance un appel pour moins d’égoïsme et une approche plus équilibrée pour faire progresser les règles du commerce mondial, 19 Septembre 2003

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.