Résolution sur les institutions financières

Réunion du Comité de l'Internationale Socialiste pour l'Amérique latine et la Caraïbe, Caracas, Venezuela, 25-26 septembre 1998

Original: espagnol

Le Comité de l'Internationale Socialiste pour l'Amérique latine et la Caraïbe, SICLAC, réuni à Caracas les 25 et 26 septembre 1998:

1. Reconnaît que la globalisation est un processus réel et irréversible; on doit profiter de ses potentialités positives et lutter contre les effets nocifs incontrôlés qu'elle entraîne.

2. Réaffirme la nécessité urgente de réviser le fonctionnement du système financier international et des institutions de Bretton Woods afin de résoudre les problèmes de liquidité internationale, les déficits des balances de paiement, la dette extérieure, la stabilité des types de change et le financement du développement qui peut être générateur d'emploi.

3. Insiste, par conséquent, sur la nécessité d'instaurer de véritables organismes internationaux qui réglementent et surveillent les marchés financiers.

4. Salue le premier Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Amérique Latine et de la Caraïbe et de l'Union européenne, qui aura lieu à Rio de Janeiro les 28 et 29 juin 1999. Il demande aux responsables des pays participants d'adopter et de coordonner les moyens assurant une stabilité économique aux deux blocs, ainsi que la mise en route de plusieurs nouvelles relations transatlantiques entre l'Amérique latine, l'Union européenne et les Etats Unis d'Amérique.

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.