Réunion du Comité de l'Internationale Socialiste pour l'Amérique latine et la Caraïbe, Caracas, Venezuela

25-26 septembre 1998

Le Comité de l'IS pour l'Amérique latine et la Caraïbe s'est réuni à Caracas les 25-26 septembre, où il a été accueilli par notre parti membre au Venezuela, Action Démocratique, AD, avant les élections parlementaires et des gouverneurs en novembre et les élections présidentielles prévues pour décembre.

La réunion a débuté par un hommage à la mémoire de notre cher ami et camarade José Francisco Peña Gómez, qui a présidé le comité pendant presque vingt ans. Lewis Pérez, secrétaire général de l'AD, a reçu des délégués d'environ trente partis de la région et d'au-delà. L'accueil a été fait par María Emma Mejía du Parti Libéral Colombien, PLC, et par le secrétaire général du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol, PSOE, Joaquín Almunia. Le secrétaire général de l'IS Luis Ayala, qui a présidé la réunion, a également pris la parole devant les délégués. Luis Alfaro Ucero, le candidat de l'AD à la présidence a affirmé que la transformation vers un Etat efficace et ordonné au Venezuela était la base même du programme électoral de son parti, et que des réponses collectives étaient nécessaires afin de résoudre les problèmes de pauvreté et de marginalisation.

La discussion sure le premier thème principal, 'Démocratie, Etat et Gouvernabilité: propositions du socialisme démocratique pour relever les nouveaux défis' a été introduit par trois orateurs: le président de l'AD, Carlos Canache Mata; par Rolando Araya Monge, leader du Parti de Libération Nationale, PLN, de Costa Rica, et vice-président de l'IS; et Gustavo Galland du Parti Socialiste Populaire argentin, PSP. En ce qui concerne le second thème principal de la réunion, le comité s'est concentré sur l''Evaluation et perspectives des changements dans les marchés mondiaux et leurs effets sur les économies régionales' qui a été introduit par Carmelo Lauria de l'AD, et de nombreuses contributions ont été apportées au débat. Les membres du Comité ont conclu qu'une stratégie économique social-démocratique pour l'Amérique latine qui pourrait fermement s'adapter aux changements mondiaux devrait être proposée. Le comité a déclaré la nécessité des politiquest favorisant les exportations des régions, et le développement des marchés nationaux, stimulant ainsi la consommation intérieure, et faisant progresser les poltiques de bien-être social du plus grand nombre. Un bloc économique latino-américain avec une monnaie, des marchés de capitaux et une base téchnologique communs a été approuvé comme un choix pour le développement économique futur de la région.

De brefs rapports sur les situations nationales de certains pays de la région ont été présentés. Une résolution a été adoptée, appelant à une réforme urgente des institutions financières. Le comité a également accueilli le premier Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement d'Amérique latine et de l'Union européenne qui se réunira en juin 1999. SICLAC a exprimé son soutien en faveur des élections au Venezuela et du renforcement d'institutions démocratiques dans le pays. Le comité a déclaré sa solidarité envers le peuple d'Haïti, et a réitéré sa sérieuse inquiétude concernant les institutions démocratiques au Pérou. Il a montré son importante assistance aux victimes de l'ouragan Georges en République Dominicaine, à Haïti et à Porto Rico. SICLAC a également exprimé, dans une déclaration, ses espoirs de paix face à la trève annoncée par l'ETA en Espagne.

 

Participants

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.