Déclaration sur les Peuples Indigènes

Réunion du Comité de l'Internationale Socialiste pour l'Amérique latine at la Caraïbe, Santiago, Chili, 30-31 mai 1997

Original: espagnol

Le Comité de l'Internationale Socialiste pour l'Amérique latine et la Caraïbe, SICLAC, réuni à Santiago du Chili, les 30 et 31 mai 1997:

Demande instamment aux délégations des états membres des Nations unies et des peuples indigènes du monde de redoubler leurs efforts pour adopter un texte par consensus entre les états membres et les peuples indigènes au cours des sessions de cette année du Groupe intersession de la commission des droits de la personne humaine, créé en vue de rédiger le projet de la Déclaration internationale sur les droits des peuples indigènes.

Demande instamment d'utiliser comme base de discussion le projet préparé à cet effet et qui fut présenté par la Sous-commission de la prévention des discriminations et de la protection des minorités.

Demande instamment aux états membres des Nations unies d'établir ou de renforcer les mécanismes de dialogue avec les peuples indigènes de leur propre pays, afin d'atteindre le consensus nécessaire pour adopter ce projet de déclaration.

Demande instamment aux autres organes des Nations unies de contribuer, depuis leurs différentes compétences, à une résolution rapide de ce processus qui, tout au long de ces quinze dernières années, a été le centre de discussions enrichissantes et de contributions sur l'évolution du droit international et l'amélioration des mécanismes de protection et de promotion des droits de la personne humaine concernant les peuples indigènes du monde.

Demande instamment aux autres organismes, institutions, organisations non gouvernementales et personnalités nationales et internationales de contribuer et d'appuyer l'adoption rapide et concensuée de la Déclaration internationale sur les droits des peuples indigènes du monde par les Nations unies, et ce pendant l'actuelle Décennie internationale des peuples indigènes.

Demande instamment aux états membres des Nations unies et à l'Assemblée générale ainsi qu'à tous les organes compétents d'élaborer un budget pour mener à bien les activités de la Décennie internationale ou de contribuer davantage au Fond volontaire pour la décennie constitué conformément à une résolution de cette même Assemblée générale.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.