Resolution sur Puerto Rico

Les changements en Amérique latine et en Caraïbes au centre de l’agenda de la réunion de l’IS à Montevideo, 3-4 avril 2006

Original : espagnol

Le Comité de l’Internationale Socialiste pour l’Amérique latine et la Caraïbe, réuni à Montevideo, Uruguay, les 3 et 4 avril 2006, réaffirme son soutien au droit inaliénable du peuple de Puerto Rico à sa libre détermination et indépendance, ainsi que sa solidarité avec le Parti Indépendant Portoricain (PIP).

Le Comité se réjouit, avec le PIP, du pas historique qui a été fait par l’acceptation formelle de la part du gouvernement des Etats-Unis que Puerto Rico continue d’être une possession territoriale sujette aux pleins pouvoirs souverains du Congrès des Etats-Unis. Cette conclusion politique a été faite dans un document émis par la Maison Blanche le 22 décembre 2005, intitulé Rapport du Groupe de Travail Inter Agence sur le statut de Puerto Rico, désigné par le président George W. Bush, lequel a également recommandé au Congrès que soit approuvée la législation permettant au peuple du Puerto Rico de se débarrasser de sa condition coloniale actuelle.

Ainsi, le gouvernement des Etats-Unis a accepté les dénonciations et les appels contre la condition de subordination politique qui ont été faits, depuis de nombreuses d’années non seulement par le Parti Indépendantiste et par l’Internationale Socialiste, mais aussi par le Comité spécial des Nations Unies sur la décolonisation.

Cet encourageant développement vers la décolonisation de Puerto Rico est non seulement le résultat des demandes constantes de la communauté internationale mais aussi une conséquence des profonds changements générés par la fin de la guerre froide et les défis auxquels doivent faire face les Etats-Unis vis à vis de l’Amérique latine et des Caraïbes au début du XXIème siècle. Il répond également au consensus qui existe actuellement parmi le peuple de Puerto Rico sur la nécessité de dépasser la condition territoriale actuelle qui a été l’objet de résolutions approuvées à l’unanimité par l’Assemblée législative portoricaine.

Tous les partis politiques de Puerto Rico se sont manifestés en faveur de l’approbation, par le Congrès des Etats-Unis de la législation pour traiter du thème du statut et il existe déjà un projet qui a reçu le support de plus de cent membres de la Chambre des Représentants.

Le Comité pour l’Amérique latine et la Caraïbe offre au PIP sa solidarité dans les efforts qu’il a réalisés pour s’assurer que, en accord avec les recommandations du Rapport de la Maison Blanche, le Congrès consulte les Portoricains, à savoir s’ils veulent laisser derrière eux leur existence coloniale actuelle et choisir entre des alternatives qui ne sont pas territoriales.

Le Comité pour l’Amérique latine et la Caraïbe accepte d’apparaître devant le Comité spécial des Nations Unies sur la Décolonisation en juin prochain, lorsqu’il écoutera des témoignages sur le cas de Puerto Rico, afin de constater l’engagement des démocrates en Amérique latine et dans les Caraïbes sur la cause de l’indépendance de Puerto Rico.

De plus, le Comité décide d’accorder son soutien et sa solidarité au projet du Parti Indépendantiste de convoquer et de tenir cette année un grand Congrès latino-américain de soutien à la décolonisation et à l’indépendance de Puerto Rico. Il exorte également ses partis membres pour qu’ils exercent leurs bons offices vis à vis de leurs gouvernements et parlements respectifs pour qu’ils s’expriment en faveur de la cause de l’indépendance de Puerto Rico qui constitue le grand chapitre incomplet du projet de libération de Simón Bolivar.

 

_________________

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.