Conclusions Tirees de la Réunion du Comité

Réunion du Comité de l’IS pour l’Amérique latine et la Caraïbe, Bucaramanga, Colombie, 30-31 mai 2011

Original: espagnol

Pendant les délibérations qui ont eu lieu le 30-31 mai 2011, préside par le Président du Comité de l’Internationale Socialiste pour l’Amérique latine et la Caraïbe Martín Torrijos, et coordonnées par le Secrétaire général de l’IS Luis Ayala, il a été conclu:

1. L’identité idéologique, philosophique et politique des partis sociaux-démocrates des pays d’Amérique latine et de la Caraïbe, a été affirmée.

2. Les partis sociaux-démocrates des pays de l’Amérique latine et de la Caraïbe se sont engagés à promouvoir des politiques publiques visant à:

a) développer des stratégies permettant aux pays de la région de pouvoir utiliser leurs propres sources d’énergie, surmontant les différents obstacles politiques qui empêchent le processus d’intégration entre les pays et les régions où des ressources énergétiques sont disponibles et les pays et régions de consommation d’énergie. Ceci devrait être combiné avec l’utilisation préférentielle de sources d’énergie qui préservent l’environnement et qui aident à réduire les coûts de production, de transmission et de consommation d’une énergie plus propre et moins chère. Ceci nous permettra également de rationaliser l’utilisation d’énergies fossiles qui sont moins propres et plus chères.

b) Promouvoir la recherche scientifique, soutenir l’élan de nouvelles technologies et d’innovation, la recherche d’une productivité augmentée, la création d’emplois et le bien-être de nos populations. De cette manière, nous serons plus compétitifs lorsque nous nous trouverons face aux défis posés par la mondialisation des marchés.

c) Promouvoir des réformes fiscales progressistes pour garantir la redistribution des revenus et ainsi générer plus de ressources orientées vers l’investissement dans l’infrastructure, l’éducation et la santé.

d) Garantir la sécurité alimentaire et augmenter l’investissement dans les terres agricoles pour développer un niveau de production agricole qui suffira pour les générations futures, aidant ainsi à combattre la concurrence déloyale créée par des pays qui investissent leurs ressources financières dans des subventions agricoles, retirant les pays en développement et les économies émergentes du marché.

e) Promouvoir l’élimination de politiques fournissant des prestations sociales à court terme pour des gains électoraux par certains gouvernements qui peuvent nuire gravement au développement social du peuple et avoir un effet négatif sur la qualité de vie des citoyens. Les partis sociaux-démocrates, au contraire, encouragent la création d’emplois productifs et stables, sans oublier les politiques de sauvetage transitoires pour les citoyens les plus vulnérables.

f) Adopter la défense de l’environnement pour la durabilité de l’écosystème comme emblème.

3. Les partis sociaux-démocrates doivent avoir comme impératif la défense de l’égalité entre les sexes pour donner de meilleures et plus de possibilités aux femmes et surtout pour augmenter les possibilités pour les jeunes dans leur rechercher d’un premier emploi.

4. Organiser la tenue d’un séminaire avec CEPALC sur les perspectives et opportunités actuelles dans l’économie mondiale pour les pays de la région et sur les thèmes de la réunion.
 

5. Les partis sociaux-démocrates doivent s’engager à confronter les monopoles financiers qui ont causé de si grands dégâts au développement des petites et moyennes entreprises.
 

6. Afin de rendre tout cela possible, les fondations des partis politiques présents à cette réunion effectueront des recherches sur les politiques publiques qui ont été sujet de discussion lors de cette réunion, afin de présenter des positions communes dans ces domaines. La prochaine réunion continuera de débattre sur ces questions, en particulier les suivantes:


a) La portée réelle des politiques sociales, avec les cas spéciaux des celles promues dans les différents pays d’Amérique latine, afin de définir leur adéquation et applicabilité

b) Un équilibre des coûts et bénéfices obtenus par les pays de la région des activités minières par rapport aux problèmes environnementaux, afin de définir des politiques qui seront recommandés aux partis sociaux-démocrates sur ce sujet controversé, sur les extractions à ciel ouvert parmi d’autres questions.


 

_______________
 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.