Déclaration sur Timor Oriental

Réunion du Comité des Elus locaux et regionaux de l'Internationale Socialiste, Cartaxo, Portugal, 10-11 septembre 1999

Original: portugais

Le Comité des Elus locaux et régionaux de l'Internationale Socialiste, réuni à Cartaxo les 10-11 septembre 1999, condamne énergiquement la terreur et la violence que les milices et l'armée indonésienne font régner au Timor Oriental depuis le référendum sur l'indépendance.

Le Comité ne peut admettre que l'on méprise l'expression de la volonté de la population du Timor Oriental, qui s'est prononcée d'une façon incontestable et par une grande majorité en faveur de l'indépendance.

Le Comité demande aux autorités indonésiennes qu'elles obligent les milices et leur armée à respecter la volonté populaire et le résultat du scrutin proposé par elles-mêmes sous l´égide des Nations Unies, et qu'elles mettent fin aux déportations massives des populations civiles.

Le Comité appelle la communauté internationale à faire respecter la loi au Timor Oriental ainsi qu'ailleurs, et affirme sa solidarité totale avec toute la population là, aujourd'hui victime de cette nouvelle barbarie.

Considérant les derniers développements au Timor Oriental,

considérant que la volonté de ce peuple, depuis si longtemps opprimé, de se gouverner lui-même en toute indépendance, a été clairement exprimée lors du référendum, et

considérant également que l'Internationale Socialiste, et particulièrement son Comité des Elus locaux et régionaux, ont toujours lutté pour l'autonomie et la démocratie locale dans l'ensemble du monde.

Le Comité,

Demande que la décision populaire au Timor Oriental soit respectée et que le processus d'indépendance soit consolidé dans la paix, selon les décisions et la présence des Nations Unies là.

Demande également que, dès que ce serait possible, des éléctions démocratiques des autorités locales soient organisées et des initiatives qui faciliterait cet objectif soient soutenus.

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.