Le conflit Arménie-Azerbaïdjan – thème central de la réunion du Comité de l’IS pour la CEI, le Caucase et la Mer noire

11-12 octobre 2010

Dans la continuité de sa réunion précédente tenue à Erevan en juin de cette année, l’Internationale Socialiste a tenu une réunion du Comité pour la CEI, le Caucase et la Mer noire du 11 au 12 octobre à Bakou, se concentrant avant tout sur le conflit irrésolu entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan et sur des moyens par lesquels l’Internationale Socialiste peut contribuer à la paix et la sécurité entre ces deux pays ainsi que dans la région dans son ensemble.

Lors d’une visite précédente en Azerbaïdjan, le Secrétaire général de l’IS a rencontré le Président de la République, Ilham Aliyev, auquel il a proposé de tenir une réunion à Bakou avec la participation de délégués arméniens afin d’encourager le dialogue sur la paix et la sécurité. Le président a accepté et soutenu cette initiative qui a donné lieu à la première visite d’une délégation politique arménienne dans ce pays depuis le cessez le feu de mai 1994, et la première de membres du Parti Dashnaktsoutioun depuis près d’un siècle. L’administration présidentielle fût présente ultérieurement lors de la réunion à Bakou.

Le courage des Azerbaïdjanais et Arméniens en faisant ce pas historique à Bakou a été souligné par le Secrétaire Général de l’IS, tout en insistant sur le besoin urgent d’avancer un processus de paix et de sortir de l’impasse dans laquelle se trouve la situation depuis que le cessez le feu a été signé. Bien qu’il soit clair que la paix est un processus qui finalement ne peut qu’être développé par les parties directement impliquées dans le conflit, le rôle de la politique et des partis politiques était essentiel dans l’établissement d’une culture de dialogue s’éloignant des positions arrêtées afin d’atteindre une solution durable.

Les débats du Comité qui ont été suivis de près par les médias non seulement en Azerbaïdjan et en Arménie mais dans toute la région, ont inclus des échanges extensifs entre les délégations du Parti social démocrate d’Azerbaïdjan et le Parti Dashnaktsoutioun d’Arménie, tous les deux membres de l’Internationale Socialiste, ainsi que des contributions de représentants des partis frères de pays de la CEI, du Caucase et d’autres membres de l’IS.

Lors de la conclusion du débat sur ce sujet, tous étaient unanimes sur l’importance de bâtir et maintenir un élan et une dynamique afin d’atteindre le plus vite possible une résolution au conflit qui a affecté ces deux nations depuis tellement longtemps et qui a couté des dizaines de milliers de vies. Afin de contribuer à cette fin, il a été convenu qu’un document rassemblant des principes communs, selon des propositions présentées par les parties du conflit, serait élaboré par le Secrétaire Général de l’IS, pour l’approbation subséquente du Conseil lors de sa prochaine réunion le 15 et 16 novembre à Paris.

Le Comité a continué en abordant des problématiques relatives à la paix et la sécurité concernant la région dans son ensemble, et a reçu des rapports sur les situations nationales et les processus électoraux dans les différents pays par les délégations respectives.

Des aspects communs touchant toute la région ont émergé, tels que le défi de renforcer la démocratie afin d’atteindre des sociétés plus inclusives jouissant de pleins droits et libertés. Les problèmes sociaux et la pauvreté comme causes de l’instabilité sous-jacente existante dans beaucoup de pays ont été soulignés, et la conviction générale était que les solutions à ces problèmes contribueront à résoudre les conflits de longue date qui persistent dans un nombre de pays.

Les participants ont souligné le besoin de répondre aux désirs du peuple de la région pour la paix, des institutions démocratiques fonctionnant à part entière, la justice sociale et le progrès économique. En tant que sociaux-démocrates, tous étaient engagés à œuvrer ensemble à cette fin.

Le Comité a convenu que la prochaine réunion aura lieu au Kazakhstan dans les premiers mois de 2011, où ces questions essentielles continueront de bénéficier d’un intérêt central avec un accent particulier sur les pays de L’Asie centrale de la CEI ainsi que sur la situation en Géorgie.

 

 

Participants

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.