Le Comité pour le CEI, le Caucase et la Mer noire s'est réuni à Genève aux Nations Unies à Genève

16-17 avril 2009

Le Comité de l’Internationale Socialiste pour le CEI, le Caucase et la Mer Noire a tenu sa première réunion les 16 et 17 avril, suite à son établissement au dernier Conseil de l’IS à Vallarta au Mexique, en novembre dernier. Présidé par les Co-Présidents du Comité Alexandra Dobolyi (MSzP, Hongrie) et Mario Nalpatian (FRA, Arménie), et en présence du Secrétaire Général de l’Internationale, Luis Ayala, le Vice-président du Comité, Tadeusz Iwinski (SLD, Pologne) et la Vice-Présidente de l'IS Maria Titizian (FRA, Arménie), ainsi que de nombreux représentants de régions et d’autres parties de l’Europe, le Comité a échangé des vues sur le développement de la démocratie dans la région ; la contribution de l’Internationale pour la résolution pacifique des conflits régionaux existants ; les stratégies pour renforcer et promouvoir la social-démocratie dans ces pays, et s’est accordé sur un nombre d’initiatives et d’autres activités du Comité pour la période à venir.

Au regard de l’avancement de la démocratie dans la région, le Comité s’est unanimement accordé pour manifester son grave souci concernant le manque total de progrès dans ce sens au Belarus et les persistantes violations des droits de l’homme, civiques et politiques que la population de ce pays continue de subir. Il a exprimé son soutien et sa pleine solidarité avec les forces démocratiques du Belarus dans leur ensemble, qui vivent aujourd’hui sous ce que les participants ont appelé « la dernière dictature d’Europe ». En particulier, le Comité a souligné l’importance d’un travail continu avec les forces de la gauche démocratique dans le pays, qui étaient pour la plupart représentées à cette réunion, afin de consolider une option progressiste et démocratique pour le futur, au travers d’une coopération et des efforts communs de toutes ces forces. La visite d’une délégation de l’IS à Minsk dans les prochains mois a été décidée, avec comme but de renforcer et d’approfondir le contact avec les gens et la situation nationale.

Concernant les récentes élections en Moldova, le Comité a déploré les déficits évidents dans le processus électoral qui a conduit à de sérieux manquements de crédibilité dans les résultats. Le Comité a appelé les autorités de Moldova au respect des droits et engagements démocratiques des personnes, assurant que a) toutes les ressources, procédures et mécanismes légaux soient acceptés ou présentés par les partis politiques, les citoyens et les organisations de la société civile pour vérifier que la validité des résultats soit sérieusement menée à bien et respectée, et b) dans l’absence de remèdes légaux convaincants et de réponses transparentes aux doutes et plaintes présentés, il serait préférable d’avoir un accord national large pour la tenue, dans un temps raisonnable, de nouvelles élections avec de nouvelles inscriptions électorales et dans une structure acceptée par le gouvernement, l’opposition et la société civile afin de garantir des nouvelles élections libres et justes.

En rapport à la situation dans le Caucase, le Comité a déclaré être prêt à travailler pour réduire les tensions, la résolution des conflits, et le renforcement de la démocratie et de ses institutions dans les pays de la région. Le Comité s'est accordé en premier lieu d’agir en faveur d’une solution négociée au conflit Nagorno-Karabagh et pour un dialogue et une négociation entre l’Arménie et l’Azerbaijan qui permettraient une nouvelle dynamique pour la paix et surmonteraient les conflits entre ces deux pays. A cette fin, le lancement d’une initiative a été accordée, à partir des deux partis membres de l’IS dans ce pays. Deuxièmement, le Comité s'est accordé pour soutenir et  promouvoir un rapprochement ouvert et inconditionnel entre la Turquie et l’Arménie qui permettrait, d’une manière juste, et mutuellement satisfaisante, l’initiation d’une nouvelle ère dans les relations entre les deux peuples. Troisièmement, il a été accordé d’envoyer une mission de l’IS en Géorgie pour établir un dialogue entre les forces politiques de même affinité avec l'IS dans le but de consolider le centre gauche dans ce pays et promouvoir des initiatives qui devraient, dans le cadre de lois internationales et des droits humains, politiques et civils des habitants de la région, surmonter les tensions récentes. En même temps, le Comité s'est accordé pour promouvoir un engagement de la communauté internationale pour avancer des solutions justes et négociées et pour réduire l'atmosphère de discorde qui existe entre la population de la région.

Il a été ensuite accepté par le Comité d’étendre sa complète solidarité et son soutien aux forces politiques en Russie, Ukraine, Kazakhstan, Kyrgystan, et d’autres dans la vaste région du CEI, Caucase et Mer Noire, qui maintiennent et se mobilisent en faveur des principes et valeurs sociaux-démocrates communs, reconnaissant que leur contribution à la vie politique de leurs pays a été vitale pour leur devenir plus démocratique, plus libre et avec de plus grandes opportunités pour tous leurs habitants.

 

Participants

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.