La social-democratie dans les pays de la CEI et le Caucase: thème central de la réunion de l’IS à Kiev

16-17 décembre 2005

Le Comité de l’IS pour la CEI et le Caucase s’est réuni les 16 et 17 décembre dans la capitale de l’Ukraine, Kiev, pour échanger des points de vue sur le développement et le renforcement de la social-démocratie dans la région, la contribution de l’Internationale pour y surmonter les conflits, et également pour y définir les priorités de l’organisation dans son travail.

La réunion, à laquelle un grand nombre de participants étaient présents, était accueillie par le Parti Socialiste d’Ukraine, SPU, qui fait partie du gouvernement du pays et détient plusieurs positions ministérielles au sein de la coalition gouvernementale, et le Parti Social-Démocrate d’Ukraine, SDPU, et des leaders et représentants de tous les partis membres de l’IS dans la CEI et la région du Caucase ont été rejoints par des délégués d’autres partis de l’IS membres du Comité, en provenance d’autres parties de l’Europe.

Les discussions, qui ont été ouvertes par des contributions d’Oleksandr Moroz, leader du SPU, Yury Buzdugan, leader du SDPU, et Luis Ayala, secrétaire général de l’IS, étaient présidées par Alexandra Dobolyi, du parti Socialiste Hongrois, MSzP, qui détient la présidence du Comité.

Dans un large échange d’opinions, la situation actuelle de la social-démocratie dans toute la région a été examinée. Les discussions ont reflété le fait que des développements positifs significatifs ont eu lieu - comme en Ukraine, où les partis membres de l’IS étaient des protagonistes de la ‘Révolution orange’ pacifique il y a un an, ou encore en Arménie où les sociaux-démocrates sont au gouvernement - Cependant l’important défi de surmonter le déficit en matière de démocratie dans certains pays, comme c’est le cas de l’Azerbaïdjan et du régime autoritaire du Bélarus, a été souligné dans les débats, de même que les attentes relatives au développement et au renforcement de la social-démocratie dans d’autres endroits, comme en Russie et en République de Moldova.

Le Comité s’est également penché avec attention sur les flagrantes irrégularités et l’interférence et le contrôle illégitime du gouvernement dans le processus électoral en Azerbaïdjan, y compris l’utilisation de la violence contre les manifestants durant les récentes élections. Les participants ont également exprimé leur profonde préoccupation en ce qui concerne l’oppression continue des forces démocratiques au Bélarus, y compris l’emprisonnement actuel du leader du Parti Social-Démocrate du Bélarus (Narodnaya Hramada), Mikalai Statkevich, ainsi que d’autres activistes politiques. L’annonce que des élections présidentielles se tiendraient dans le pays au mois de mars prochain a provoqué un appel particulier du Comité pour une action urgente de la part de la communauté internationale afin d’y assurer des élections libres et justes. Le Comité a adopté à l’unanimité des Résolutions sur la situation de ces deux pays.

Lors des discussions, le Comité a également centré son attention sur les contributions de l’Internationale à la résolution de conflits dans la région, notamment le conflit en Transnistrie, et en l’Arménie et Azerbaïdjan.

La réunion a convenu d’un programme de travail spécifique pour l’année à venir, qui inclut a) identifier des partenaires et des organisations dans les pays ou l’IS n’a pas de partis membres et élargir les contacts en reconnaissant et en incluant dans les travaux du Comité d’autres forces partageant les mêmes principes et valeurs dans les pays ou l’IS est déjà présente ; b) envoyer quatre missions de l’IS en 2006 : une avec un message politique au Bélarus ; une mission d’enquête en Georgie pour identifier des partenaires ; une autre dans le Caucase pour contribuer à la résolution des conflits ; et enfin une en Azerbaïdjan en solidarité avec les sociaux-démocrates et pour rechercher l’équité électorale ; c) établir un groupe de travail sur les prochaines élections dans la région ; d) tenir une réunion commune des membres du Comité avec des Fondations de la famille sociale-démocrate ; e) inclure des thèmes de préoccupation dans la région dans les travaux d’autres comités de l’IS, en particulier sur les thèmes de la résolution des conflits, les économies en transition et la migration ; et f) tenir les deux prochaines réunions du Comité, la première en avril à Moscou et la seconde à Yerevan, en Arménie.

 

Participants

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.