L’Internationale Socialiste se réunit pour la premiere fois en Mongolie pour examiner les derniers développements en Asie et dans le Pacifique

13-14 mai 2005

Les 13 et 14 mai 2005, le Comité Asie-Pacifique de l’IS s’est réuni pour la première fois en Mongolie, à Oulan-Bator, accueilli par son parti membre, le Parti Révolutionnaire du Peuple Mongol, MPRP, et son leader et candidat présidentiel Nambar Enkhbayar.

La réunion a fourni aux membres de l’Internationale Socialiste de la région et au-delà une opportunité de discuter des thèmes clés relatifs au renforcement de la démocratie et des institutions démocratiques, la promotion de l’agenda commun pour la paix et la sécurité, et la réponse de la communauté internationale au désastre du Tsunami qui a touché des pays de l’Asie et du Pacifique il y a quelques mois.

Lors de l’ouverture des sessions, Nambar Enkhbayar a salué la présence de l’Internationale en Mongolie, faisant référence à la participation et aux liens étroits qui existent entre son parti et le pays, et les activités de l’organisation et la communauté mondiale de la famille sociale-démocrate, et a souligné l’importance de la contribution mongolienne envers ce que l’Internationale fait et représente. Le secrétaire général de l’IS, qui a pris la parole lors de l’ouverture de la réunion, a fait allusion au processus de renouveau et de changement au sein du MPRP, parti qui a transformé la Mongolie et qui a fourni une vision et une direction pour l’avenir du pays. 

Les discussions sur l’état de la démocratie dans la région ont mis en avant le besoin de continuer à œuvrer pour le renforcement de la social-démocratie, car des gains importants ont été réalisés mais des défis déterminants doivent toujours être surmontés. Des cas particulièrement préoccupants ont été soulignés durant les débats, y compris celui de la Birmanie, du Népal, du Pakistan, des Fidji entre autres, où la démocratie est toujours absente. Une attention particulière a été accordée aux développements dramatiques qui se déroulaient en Ouzbékistan, démontrant, selon les participants, le besoin urgent en matière d’institutions démocratiques, de respect des droits de la personne et l’allègement de la pauvreté.

La paix et la démocratie - deux objectifs liés - ont été définis comme cruciaux, alors que des menaces importantes demeurent et que des conflits internes persistent, allant du Sri Lanka à Aceh en Indonésie, du Népal aux îles du Pacifique sud, et que la menace du développement des capacités nucléaires de certains pays de la région, requiert l’attention particulière et l’engagement actif de la communauté internationale pour préserver la paix et la sécurité, comme dans le cas de la Corée du Nord.

En ce qui concerne le désastre du Tsunami, le Comité a donné son aval à la déclaration sur le Tsunami et la préparation en cas de désastres naturels par des chefs d’Etats lors d’une récente réunion du Nouveau partenariat stratégique entre l’Asie et l’Afrique (NAASP), qui a lancé un appel pour un système multi-nodal de mise en garde dans l’Océan indien, pour protéger contre une répétition de la catastrophe du mois de décembre dernier. Sur ce thème, le Comité a noté que les programmes d’aide étaient plus justes et plus efficaces s’ils étaient menés en transparence, par l’intermédiaire des travaux d’institutions démocratiques, dans un environnement stable et légal ainsi qu’en sécurité.

Parmi les autres thèmes qui ont été soulignés, se trouvaient les préoccupations du Comité en ce qui concerne les activistes progressistes aux Philippines qui sont continuellement pris pour cibles, les attaques violentes contre les leaders de la Ligue Awami au Bangladesh et la nécessité que les autorités en Afghanistan et la communauté internationale améliorent la sécurité pour les citoyens, en particulier celle des femmes dans ce pays. Le Comité a lancé un appel pour des élections libres et justes lors des prochaines élections présidentielles au Kysgyzstan et au Kazakstan, a exprimé son soutien au Parti Social-Démocrate du Japon pour le maintien de l’article 9 de la Constitution, l’appelant un ‘engagement pour la paix et un bon exemple pour la région et globalement’, et a remercié le MPRP de Mongolie pour avoir accueilli la réunion et le rôle que le parti a joué dans le renforcement des institutions démocratiques dans le pays, leur souhaitant succès lors des prochaines élections présidentielles et pour la promotion de la social-démocratie en Mongolie.

Une Déclaration de Oulan-Bator, reflétant les thèmes discutés, a été approuvée à l’unanimité par le Comité.

 

Participants

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.