AsiaQuestions de l’Asie-Pacifique sujet de discussion à Manille

20-21 Mai 2011

Le Comité Asie-Pacifique de l’Internationale Socialiste s’est réuni à Manille le 20-21 mai, avec un ordre du jour qui s’est concentré sur la progression de la social-démocratie et la définition de priorités pour la région ainsi que sur le partage d’expériences et d’approches dans la résolution des conflits et la garantie de la démocratie. Accueilli par le parti membre de l’IS, Akbayan, Parti de l’action des citoyens, la réunion a rassemblé des représentants de partis d’Australie, du Cambodge, d’Allemagne, de Grèce, d’Italie, du Japon, de Mongolie, du Pakistan, des Philippines, de Suède, de Timor-Leste et de l’organisation Asie-Pacifique de la Confédération syndicale internationale.

Les discussions ont débuté par une visite du Palais Malacañang pour une réunion avec Président Benigno ‘Noy-Noy’ Aquino, qui a présenté les développements aux Philippines et les priorités de son gouvernement de coalition. Au nom de l’Internationale, le Secrétaire général de l’IS, Luis Ayala, a exprimé l’appréciation de l’organisation des nombreuses questions traitées par le gouvernement qui sont également des sujets importants sur l’agenda de notre mouvement mondial, tels que les droits de l’homme, le renforcement des institutions démocratiques, la lutte contre la pauvreté, la campagne contre la corruption, la bonne gouvernance, l’éducation, la protection sociale et la santé reproductive, et il a souligné la satisfaction de l’IS qu’Akbayan collaborait avec le gouvernement de coalition du Président sur ces sujets. Cette réunion à la Présidence a également été une occasion pour tous les participants de s’adresser directement au Président sur des questions d’intérêt ou d’inquiétude.

Pendant les séances de travail qui ont suivi, la Présidente du Parti social démocrate du Japon, Mizuho Fukushima, une Vice-présidente de l’IS et Vice-présidente du Comité, a mené la discussion sur la situation au Japon suite au tremblement de terre et tsunami dévastateurs qui avaient touché le pays. Les graves dommages causés aux centrales nucléaires de Fukushima par ces catastrophes naturelles ont remis en cause la durabilité de l’énergie nucléaire et ont souligné le besoin urgent de politiques d’énergies alternatives. Suite à ce débat, dans une déclaration sur le Japon et l’énergie nucléaire, le Comité a réitéré sa solidarité avec le peuple japonais et a appelé à une régulation et un contrôle plus strict des centrales nucléaires et d’une action coordonné sur la gestion des déchets nucléaires.

Dans ses discussions, le Comité a tenu des débats sur une série de questions touchant l’Asie et le Pacifique. Il a adopté une déclaration sur le différend frontalier entre le Cambodge et la Thaïlande, appelant les deux parties à établir un cessez-le-feu permanent et de résoudre la situation de manière pacifique par un dialogue politique efficace, et une autre déclaration sur le changement climatique et la biodiversité dans la région, appelant les gouvernements à faire plus en mobilisant les ressources disponibles pour aborder ce sérieux problème.

Suite à des échanges constructifs et fructueux sur la situation nationale dans un nombre de pays de la région, le Comité a adopté une déclaration sur le Pakistan soulignant le prix élevé que le pays a dû payer dans la lutte pour la paix en tant qu’allié clé en première ligne dans la lutte contre le terrorisme, et réitérant sa solidarité avec le Parti du Peuple du Pakistan dans son effort de ne pas laisser des extrémistes saboter son programme social-démocratique. Une déclaration sur la Birmanie/Myanmar a également été adoptée, dans laquelle le Comité a appelé à un mouvement immédiat et décisif vers la démocratie dans ce pays et a résolu qu’une délégation de l’Internationale Socialiste allait visiter la Birmanie pour établir des contacts avec les forces démocratiques là-bas, leur apportant à la fois notre soutien et notre solidarité.

Exprimant sa gratitude pour l’hospitalité fraternelle du parti hôte à l’occasion de cette réunion, le Comité a approuvé une motion sur l'Akbayan dans laquelle il a exprimé son soutien pour le parti dans ces efforts de travailler avec le gouvernement dans la poursuite des objectifs que nous partageons dans notre Internationale.

 

Participants

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.