L’Internationale Socialiste réaffirme sa solidarité avec l’Afrique au Forum Social Mondial à Bamako, Mali

21 Janvier 2006

L’Internationale Socialiste a organisé des discussions sous la forme de deux tables rondes spécifiques soulignant les défis les plus cruciaux auxquels doivent faire face les peuples du continent africain, le 21 janvier à Bamako, la capitale du Mali, l’un des endroits où se déroulait Forum social mondial, FSM, cette année.

La première de ces discussions, tenues dans le cadre du FSM, se centrait sur ‘Impulser l’agenda démocratique en Afrique’ et avait comme intervenants clés Ibrahim Boubacar Keita, président du Parlement malien et leader du Rassemblement pour le Mali, RPM ; Ben Ulenga, leader du Congrès des Démocrates, CoD, de la Namibie ; Tidiane Traoré, porte-parole du Rassemblement du Peuple de Guinée, RPG ; Gabriel Nze Angue, membre du Bureau exécutif national de la Convergence pour la Démocratie Sociale, CPDS, de la Guinée équatoriale ; Abderrahman Lamrani, député et membre du Bureau exécutif de l’Union Socialiste des Forces Populaires, USFP, au Maroc, et Guy Labertit, du Parti Socialise français. Luis Ayala, secrétaire général de l’IS a introduit et mené les discussions. Tous les participants ont souligné que la bonne gouvernance, le renforcement des institutions démocratiques et des élections libres et justes étaient les clés pour faire avancer et consolider la démocratie, et qu’elles étaient nécessaires pour supprimer les sources de conflit et de sous-développement sur le continent.

La seconde table ronde s’est focalisée sur ‘Surmonter la pauvreté et la faim : réaliser le développement durable en Afrique aujourd’hui’ et comprenait l’ancien premier ministre du Mali, Mandé Sidibé, vice-président de l’Adema-Pasj ; Mahamadou Issoufou, leader du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme, PNDS ; Maria Sinaceur, membre du Bureau exécutif de l’USFP au Maroc ; et Bakaly Keita, député du Rassemblement du Peuple de Guinée, RPG, comme intervenants clés. Pendant les discussions, il a été fermement souligné que le besoin de développer les ressources humaines pour gérer efficacement l’économie, de même que le développement social, étaient nécessaires pour surmonter la pauvreté et assurer le développement durable.

Ces deux tables rondes ont stimulé des débats enthousiastes et ont inclus des échanges ouverts entre les participants et les membres d’une large audience. Le jour suivant, le 22 janvier, les délégués africains des partis membres de l’IS se sont réunis pour des consultations sur les développements politiques dans la région et les efforts de l’Internationale Socialiste sur le continent. Les participants ont convenu qu’une prochaine réunion du Comité Afrique de lS se tiendrait au Niger, comme expression de solidarité avec le peuple de ce pays.

 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.